Open d’Australie: du nouveau dans l’affaire Djokovic

La bataille juridique en Australie contre l’expulsion du joueur de tennis serbe Novak Djokovic a été portée devant la Cour fédérale australienne (Cour suprême), un jour après que le ministre de l’Immigration du pays, Alex Hawke, a décidé d’annuler le visa du joueur pour la deuxième fois.

Lors d’une audience préliminaire du juge David O’Callaghan, de la Cour fédérale d’Australie, qui a débuté à 10h15 heure locale (23h15 GMT samedi), le transfert de l’affaire a été confirmé, bien qu’il reste encore à déterminer si le recours présenté par les avocats du tennisman sera traité par la plénière des magistrats.

Le joueur de tennis serbe de 34 ans a rencontré dans la matinée des agents de l’immigration de la ville de Melbourne, qui allaient l’arrêter formellement.

Selon une décision du tribunal rendue vendredi soir à la suite d’une audience d’urgence, Djokovic est autorisé à rencontrer ses avocats entre 10h00 et 14h00 ce samedi (23h00 GMT vendredi à 03h00 GMT samedi) sous surveillance de deux agents d’immigration.

Après cela, Djokovic doit être détenu jusqu’aux audiences de demain, bien que le joueur ne puisse pas être expulsé du pays tant que la décision du ministre Hawke n’aura pas été examinée.

Le processus devrait se terminer avant le début de l’Open d’Australie, qui se déroule entre le 17 et le 30 janvier dans la ville de Melbourne et dans lequel Djokovic espère obtenir son dixième titre et devenir le joueur de tennis le plus titré de l’histoire avec 21 Grand Prix.

Vendredi, après plusieurs jours d’étude du dossier, le ministre de l’Immigration Alex Hawke a décidé d’annuler de nouveau le visa de Djokovic avec l’intention de l’expulser du pays, ce qui pourrait également signifier une interdiction de retour de trois ans en Australie.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page