Mondial 2030: l’UEFA stoppe l’élan du Maroc

Le président de l’Union européenne des associations de football (UEFA) Aleksander Ceferin a réagi à la proposition de l’Espagne au Maroc de soumettre un candidature conjointe avec le Portugal pour organiser la Coupe du monde 2030. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le haut responsable n’a pas mâché ses mots.

Après une réunion du Comité exécutif de l’UEFA qui s’est déroulée lundi 3 décembre à Dublin, il a exprimé, selon l’EFE, son refus à une candidature conjointe des trois pays, assurant qu’il est contre les organisations intercontinentales. Ceferin n’a d’ailleurs pas manqué de tacler les politiciens qui, selon lui, n’ont pas le droit de présenter ou d’accorder une candidature pour l’organisation du tournoi. Lors de sa visite le 19 novembre à Rabat, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a en effet soumis sa proposition au roi Mohammed VI et au chef de l’Exécutif Saadeddine El Othmani sans en discuter avec les dirigeants de l’UEFA. Ce qui n’a pas été au goût du président de l’instance qui a appelé les politiciens «à s’entretenir avec leurs propres fédérations avant de se prononcer sur ce genre d’affaires».

«Il faut savoir que le football est au-dessus de la politique. Me concernant, je suis contre le mélange de candidatures et je vous annonce que l’UEFA défendra les candidatures européennes seulement», a affirmé Ceferin dans une interview accordée au média AS.

Rappelons que le Maroc s’est officiellement porté candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030. L’annonce a été faite par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami, au lendemain de la défaite du royaume face au trio Canada-USA-Mexique pour abriter le Mondial 2026.

Dans une déclaration à la presse, le responsable gouvernemental avait affirmé que sur instructions royales, le Royaume entend concourir pour la 6e fois à l’organisation de la compétition planétaire, après 5 échecs (1994, 1998, 2006, 2010 et 2026).

Après le projet de candidature commune Uruguay-Paraguay-Argentine pour l’organisation de la Coupe du monde 2030, la Bulgarie, la Grèce, la Roumanie et la Serbie penseraient aussi à préparer un dossier commun pour accueillir le Mondial. Avec l’Espagne et le Portugal, le dossier “Maroc” serait forcément plus costaud. Mais c’est loin d’être gagné après les déclarations du patron de l’UEFA…

N.M.

 

  • d ou est tombé ce ceferin pour nous dicter ses allégations?

Suggestions d’articles

Le gouvernement refuse de fermer les centres de “roqya” au Maroc

Le gouvernement a refusé de fermer les centre de «roqya» appartenant, pour la plupart, à des charlatans se faisant passer pour des exorcistes au Maroc.