Mondial 2018: la FIFA défend (encore) Mark Geiger

Les déclarations de l’ancienne star du ballon rond Diego Maradona, qui avait fustigé l’arbitre américain Mark Geiger après le match Angleterre-Colombie à cause de ses erreurs, ont fait réagir la FIFA. L’instance a «fermement» dénoncé, dans la soirée du 4 juillet, la sortie du joueur qui «a écrit l’histoire du sport».

«Les commentaires et les insinuations supplémentaires sont totalement infondés et inappropriés», a tranché la FIFA, condamnant toute remarque négative sur la performances des arbitres qu’elle juge «positive, compte tenu des enjeux qui entouraient la rencontre».

Pour rappel, après cette rencontre en marge des huitièmes de finale qui a vu l’élimination de la Colombie, Maradona a profité d’un passage sur la télévision vénézuélienne pour critiquer les décisions arbitrales de Geiger, notamment concernant le penalty “controversé” accordé à Harry Kane en seconde période.

«L’arbitre, qui est Américain, doit connaître les règles du baseball, mais pas celles du football», a-t-il affirmé. Et d’ajouter: «La Colombie a subi un vol monumental. Nous devons nous excuser auprès des Colombiens. Le président de la FIFA avait dit que les voleurs et la corruption allaient partir de l’instance. Mais lors de cette rencontre, nous avons vu tout le contraire. La FIFA est encore vieille et truquée».

Mark Geiger est l’arbitre qui a plombé la rencontre Maroc-Portugal. Il avait été accusé d’avoir favorisé Ronaldo et ses coéquipiers par Noureddine Amrabat. La FIFA avait par la suite recadré, puis adressé un avertissement au joueur marocain.

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page