Maroc-Portugal. Nabil Dirar: « on mourra sur le terrain s’il le faut » (VIDEO)

Le grand jour est arrivé. Ce mercredi, les Lions de l’Atlas affrontent le Portugal pour leur deuxième match en Coupe du monde. Une rencontre qui aura lieu au Luzhniki Stadium à Moscou à partir de 13 heures (GMT+1). Les coéquipiers de Mehdi Benatia n’ont pas d’autre choix que de s’imposer face à la sélection portugaise pour espérer une qualification en 8èmes de finale.

L’international marocain Nabil Dirar, absent lors du premier match contre l’Iran pour blessure, s’est exprimé sur cette rencontre tant attendue.

« Après le match de l’Iran, on était très déçu, on pensait pouvoir gagner parce qu’on avait plus d’occasions, mais il y a eu ce but qui est tombé à la dernière minute; ils nous ont arraché les trois points », a-t-il affirmé.

« On a pu tout de même relever la tête et s’entraîner encore plus dur pour de meilleurs résultats lors des deux prochains matchs. On sait que ce sera très difficile, mais inchallah avec le travail et l’envie, on pourra faire de belles choses », a ajouté le Lions de l’Atlas.

« J’ai tout fait pour jouer contre l’Iran mais j’étais pas prêt à 100%. Je serai présent face au Portugal et on fera un bon résultat », a-t-il promis.

« De toute façon, ce sera une finale pour nous. La seule solution c’est de marquer le but qui nous donnera la qualification », a-t-il ajouté.

Evoquant le choc de ce mercredi, le latéral droit au Fenerbahçe SK en Süper Lig s’est montré confiant. « C’est une grande équipe, mais il ne faut pas non plus exagérer. Ils ont Cristiano Ronaldo qui marque facilement certes, mais on a aussi un bon groupe compact. On doit joueur notre jeu, ne pas trop calculer les grands joueurs. Tout le monde peut faire la différence. Nous avons aussi de grands joueurs assez bons individuellement pour faire la différence comme Ziyach, Boussoufa et Belhanda », a-t-il dit.

Dirar a également tenu à remercier les supporters marocains pour l’élan de solidarité dont ils ont fait preuve à l’égard du onze national après sa défaite contre l’Iran. « J’ai été étonné de voir les encouragements des supporters marocains. Ils n’ont pas baissé les bras. On jouera les 90 minutes à fond pour eux, même s’il faut mourir sur le terrain on va le faire ».

Rappelons que les protégés d’Hervé Renard se sont inclinés 1-0 face à l’Iran dans les arrêts de jeu sur un but contre son camp de Bouhaddouz. Mercredi 20 juin, ils affronteront le Portugal pour le compte de la 2e journée au stade de Loujniki dans la capitale russe, et enfin l’Espagne lundi 25 juin à Kaliningrad. Les protégés d’Hervé Renard devront impérativement s’imposer pour se qualifier au prochain tour.

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page