Maroc-Gabon: tout ce qu’il faut savoir avant le match (CAN)

Deux victoires en deux matchs pour les Lions de l’Atlas. Le Maroc se qualifie pour les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2021) sans même compter sur le résultat du troisième choc qui opposera les hommes de Vahid Halilhodzic aux Panthères du Gabon.

Du jeu et un certain manque d’efficacité « Autant d’occasions ratées, c’est bizarre », grinça Halilhodzic lors de la conférence de presse d’après-match contre les Comores.

En effet, même si cette partie était à sens unique, il n’y a eu qu’un but d’écart au tableau d’affichage. Selim Amallah avait fait le plus dur pour les siens. Les Marocains ont pris confiance après cette ouverture du score précoce, mais ils n’en ont pas vraiment profité. Devant les buts adverses, ils ont fait preuve d’un manque d’efficacité. Et les fois où ils ont cru viser, le dernier rempart comorien les a arrêtés avec de belles parades : contre Boufal, Hakimi, Aguerd, Saiss et Youssef En-Nesyri. Il a fallu attendre les dernières minutes de cette rencontre pour assister au deuxième but d’Aboukhlal.

Éviter la défaite face au Gabon pour rester à Yaoundé, les Nationaux vont, certes, chercher à être plus prolifiques et concrétiser le maximum d’occasions. Mais, la victoire, ou à minima un nul, contre les hommes de Patrice Neveu reste plus primordiale pour disputer le deuxième tour dans la même ville et dans le même stade.

Amallah-Tissoudali, le duo gagnant

Titulaires face aux Comores, Tissoudali et Selim Amallah ont répondu présents et donné satisfaction à Vahid Halilhodzic. Premier buteur de la rencontre, Amallah a formé un duo « belge » avec Tissoudali. Sur le plan offensif, mais également défensif, les deux hommes étaient parfaitement remarquables et généreux.

En conférence de presse d’après-match, le sélectionneur des Lions de l’Atlas s’est exprimé, d’un ton amusé, sur le cas Selim Amallah: « Il a un gros volume de jeu. Je dirais même qu’il a des qualités athlétiques presque exceptionnelles. Mais de temps en temps, il a du déchet technique, parce qu’il se prend pour Maradona… » Connaissant le caractère de l’entraîneur marocain, cette boutade risquerait alors de devenir un vrai reproche.

Un banc décisif

Trois d’un coup pour être précis : Faycal Fajr, Zakaria Aboukhlal et Youssef En Nesyri font leur apparition à la 65è minute du jeu. Les trois joueurs ont apporté une vivacité « fraîche » au jeu marocain parvenant à exercer une pression incroyable sur les buts adverses. Le centre à la Modric de Fajr et le but d’Aboukhlal décrivent parfaitement la situation.

Le Gabon… Une sélection qui a du caractère

Le bijou d’André Ayew n’aura pas suffi. Malgré les absences à la dernière minute de Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina, en raison visiblement de soucis cardiaques redoutés par la CAF après leur rétablissement de la Covid-19, les hommes de Patrice Neveu ont su se relever pour marquer ce but d’égalisation malgré une nette domination ghanéenne.

Les hommes de Milovan Rajevac ont fini par être punis de leur attentisme lorsque le petit ailier clermontois Jim Allevinah arrachait l’égalisation d’un superbe tir croisé (1-1, 88e).

PEA et Lemina, présents ou absents

Le Gabon espère pouvoir utiliser Pierre-Emerick Aubameyang contre le Maroc pour son dernier match de la phase de groupes à la Coupe d’Afrique des nations. « PEA » a manqué le premier match du Gabon contre les Comores lundi après avoir été contrôlé positif à la Covid-19 à son arrivée au Cameroun pour le tournoi et avoir été placé en quarantaine avec son coéquipier Mario Lemina.

Les deux joueurs ont réintégré le groupe après près d’une semaine d’isolement et se sont entraînés à la veille de leur deuxième rencontre du groupe C contre le Ghana (1-1). Mais, la Confédération africaine de football a ordonné au Gabon de ne pas les utiliser pour ce match après avoir détecté des lésions cardiaques lors d’un examen médical post-Covid. Le Gabon ne terminera peut-être pas premier ou deuxième de son groupe, mais quatre points sur ses deux premiers matches devraient lui suffire pour accéder à l’étape suivante en tant que l’une des quatre meilleures troisièmes équipes de la phase de groupes.

Maroc-Gabon: La balance penche du côté des Panthères

Depuis 2009, le Maroc et le Gabon se sont croisés à 8 reprises. Les Panthères l’ont emporté 4 fois contre une seule victoire pour les Nationaux. Les deux sélections se sont quittées dos-à-dos à 3 reprises.

La dernière rencontre officielle entre les deux équipes pour le compte des Éliminatoires de la Coupe du Monde a tourné en faveur des Marocains sur un large score (3-0). De quoi donner un avantage aux Lions de l’Atlas pour enchaîner.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page