Maroc-Comores: les Comoriens contestent l’arbitrage

Eliminatoires CAN 2019 – Les Lions de l’Atlas se sont imposés 1-0 à la dernière seconde, grâce à un penalty transformé par Fayçal Fajr samedi soir. Hervé Renard a eu très chaud et le Maroc prend les 3 points avant la deuxième rencontre contre les Comores mercredi prochain.

Après le match, les Comoriens ont contesté l’arbitrage. « Sur un pénalty au delà des 5min du temps additionnel ! Merci l’Afrique, merci monsieur l’arbitre… ! Bravo à nos joueurs et merci aux supporters excellents ce soir », a tweeté la fédération des Comores. La presse locale évoque également un scénario « injuste » et des tensions dans les vestiaires après la rencontre. Un penalty qui n’aurait pas été sifflé par l’arbitre en première mi-temps en faveur des Comores est également pointé du doigt par nos adversaires, mauvais perdants.

Rappelons que le Cameroun a battu le Malawi sur le score de 1-0 vendredi. Le Cameroun compte 7 points et le Maroc 6 points. Le Malawi compte 3 points et les Comores qui ont 1 point, sont quasiment éliminés. La victoire était impérative pour les Lions de l’Atlas.

Tout au long du match, les Lions de l’Atlas n’ont pas réussi à faire la différence face à une équipe des Comores bien regroupée et souvent dangereuse. Les nouveaux appelés par Hervé Renard n’ont pas convaincu et l’équipe nationale s’acheminait vers un triste match nul et vierge qui aurait compromis les chances de qualification pour la CAN. On peut pousser un grand ouf de soulagement pour les Lions, mais ceci est un avertissement pour la suite.

« Je remercie le public de nous avoir encouragé malgré la prestation d’aujourd’hui. Heureusement que les joueurs y ont cru jusqu’au bout et qu’on a arraché la victoire », a déclaré Hervé Renard, qui n’a pas caché, au micro d’Arryadia, qu’il n’était pas satisfait de ces joueurs. « Il faut rendre hommage au public. Ils y ont cru jusqu’au bout, c’est eux qui sont les meilleurs ce soir avec l’équipe des Comores! », a-t-il lancé en conférence de presse. « On a été trop moyens, trop mauvais. On a eu la force d’y croire jusqu’au bout. L’absence de Belhanda et Ziyech a pesé. On a manqué de créativité. Il faut se préparer pour mardi ».

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page