Maroc-Bénin: les larmes de Safae Sirajeddine après la défaite

Sa photo avait fait le tour de la Toile après l’élimination d’une équipe nationale émoussée contre des Ecureuils qui avaient « bouffé » du lion!

Cette photographe marocaine avait versé toutes les larmes de son corps et ayant fortement ému tous ceux qui ont vu la photo.

Safae Sirajeddine, 22 printemps seulement, ne pensait pas que ses larmes allaient émouvoir des millions de Marocains et de ressortissants de pays arabes, avec ce cliché que nous devons à un photographe égyptien.

Dans une déclaration à Le Site info Sports, Safae assure que ses larmes étaient spontanées. Elle n’avait prêté attention ni au photographe égyptien, ni à ce qui l’entourait, après le dernier penalty béninois, synonyme d’élimination de l’équipe nationale.

De même qu’elle a ajouté que cette sortie précoce des Lions de l’Atlas de la compétition continentale a constitué un choc pour elle. Arrivée 24 heures auparavant au Caire pour couvrir l’événement, elle n’avait pas pu être présente dès le début pour cause de maladie.

La plus jeune photographe marocaine était heureuse à l’idée de cette nouvelle expérience, surtout après le parcours du Maroc lors du premier tour de la CAN. »Mais le sort n’a pas voulu que notre bonheur, nous Marocains, soit complet. J’espère que nous tournerons vite cette page. Le meilleur est à venir », souhaite « Sfia », comme aiment l’appeler ses amis.

Notre jeune photographe a également adressé un message aux responsables marocains afin que parité et égalité soient de mise entre les deux sexes. Ceci, car la Marocaine a prouvé être capable de rendre de bons et loyaux services , dans le domaine sportif, comme dans tous les domaines.

Safae Sirajeddine aurait dû ajouter que la place des femmes n’est pas dans la cuisine ou devant la TV en train de regarder les émissions de Choumicha. Comme un certain animateur provocateur, misogyne et indélicat avait osé le dire à l’antenne d’une station de radio!

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc: le flux des IDE poursuit sa chute

Le flux net des Investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a poursuivi sa chute pour se situer à 11,69 milliards de dirhams (MMDH) au titre des dix premiers mois de cette année, en recul de 31,2% par rapport à fin octobre 2019, selon l'Office des changes.