Mais pourquoi diable l’Iran pense à Hervé Renard ?

Suite à la défaite, lundi 28 janvier, de la sélection iranienne contre le Japon en demi-finale de la Coupe d’Asie des Nations 2019, Carlos Queiroz a annoncé son départ de la Team Melli en conférence de presse.

Plusieurs noms sont proposés pour succéder au Portugais qui est resté pendant huit ans à la tête de la sélection iranienne. A ce propos, le responsable des relations publiques du ministère iranien des Sports et de la Jeunesse  a déclaré sur un tweet que l’Iran était en train de négocier avec plusieurs entraîneurs de renom pour remplacer Queiroz tels Zinedine Zidane, José Mourinho, Jürgen Klinsmann, Laurent Blanc ou encore le technicien des Lions de l’Atlas, Hervé Renard.

La présence de ce dernier lors du match Iran-Japon dans la tribune VIP du stade Hazza Bin Zayed à Abu Dhabi a en effet alimenté les rumeurs. Plusieurs médias locaux ont ainsi indiqué que Renard serait dans le viseur des responsables iraniens.

Pourtant, le président de la FRMF Fouzi Lekjaâ avait affirmé en octobre dernier dans un entretien accordé à la radio nationale, que “le principal objectif pour Renard est de remporter la Coupe d’Afrique des nations”. “Nous avons fixé la date du 16 juillet 2019, au lendemain de la compétition continentale, pour l’évaluation du travail du sélectionneur national, à l’issue de laquelle nous déciderons du sort de Renard avec les Lions de l’Atlas”. De plus, le Sorcier Blanc est lié par un contrat avec la FRMF jusqu’en 2022, de quoi réconforter les Marocains. Renard n’ira nulle part!

Aymane A.K.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Sahara: le polisario accumule les gifles

Le haut responsable japonais a souligné que "le Japon croit que cette question [du Sahara] doit être résolue de manière pacifique à travers le dialogue entre les parties concernées".