Lions de l’Atlas: Hervé Renard met fin aux rumeurs

Depuis plusieurs jours, des rumeurs persistantes font état d’un départ imminent d’Hervé Renard de la sélection nationale après le Mondial russe. Le technicien français, sous contrat avec le Maroc jusqu’en 2022, aurait reçu plusieurs offres notamment de la part de la fédération algérienne de football.

Le principal intéressé a tenu, ce mardi 17 juillet, à mettre fin aux rumeurs concernant son départ pour une autre sélection africaine.

“Certaines personnes évoquent mon avenir dans les médias afin de semer le trouble dans l’esprit des Marocains et s’il est encore un peu trop tôt pour savoir de quoi il sera fait, une chose est certaine: par respect pour le Maroc et tous les Marocains je ne partirai en aucun cas pour une autre nation africaine quelle qu’elle soit. Ceux qui l’affirment se trompent”, a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Rappelons que la presse algérienne avait indiqué que le technicien français était sur le point de signer un contrat avec la Fédération algérienne pour prendre les rênes des Fennecs. Plusieurs médias ont même assuré que l’affaire serait déjà conclue et qu’un accord aurait été trouvé entre les deux parties.

Interrogée par Le Site info, une source bien informée a indiqué ne pas être au courant de ces rumeurs colportées par la presse algérienne. “Ils essayent de faire pression sur Hervé Renard pour qu’il décide de quitter le Maroc, mais rien n’est fait pour le moment”, assure notre source.

La FRMF tiendra dans les prochains jours une réunion avec le sélectionneur national afin d’évaluer la participation du Maroc en Coupe du Monde et de décider de son avenir à la tête de la sélection. Depuis l’élimination du Maroc au Mondial, Hervé Renard entretient le suspense à coup de messages sur les réseaux sociaux. Si son dernier post met fin à la polémique concernant un éventuel départ pour l’Algérie ou l’Egypte, il laisse encore une fois planer le doute concernant son avenir avec les Lions de l’Atlas.

Soufiane Laraki

Suggestions d’articles

Voici à quoi va servir le guichet numérique “rokhas”

Cette plateforme numérique tend à généraliser le bureau d’ordre numérique (workflow), à garantir une transparence totale dans les procédures d’octroi des autorisations.