Lions de l’Atlas: Abderrazak Hamdallah va tout révéler ! (VIDEO)

Abderrazak Hamdallah va revenir sur les dossiers du passé en révélant les véritables raisons qui l’ont poussées à quitter la sélection pendant le stage de préparation d’avant la CAN 2019. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’international marocain risque de provoquer un véritable séisme.

Sur son compte Instagram, Hamdallah a publié une vidéo, annonçant qu’il dévoilera tous les détails de cette affaire qui avait fait couler beaucoup d’encre avant le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique. Et d’ajouter qu’il postera prochainement une autre vidéo où il expliquera ce qui s’est réellement passé.

Ce qui est certain, c’est qu’entre Abderrazak Hamdallah et Younes Belhanda, ce n’est pas le grand amour. Après le match amical du Maroc face au Niger, le joueur de Galatasaray a partagé, sur son compte Twitter, une vidéo du sélectionneur national Vahid Halilhozidc, étonné par la question d’un journaliste qui a qualifié Hamdallah de «meilleur attaquant du monde». Belhanda a accompagné son poste de l’émoji «mort de rire», prouvant ainsi que sa relation avec Hamdallah est loin d’être au beau fixe.

La publication de Belhanda aurait, semble-t-il, poussé le joueur d’Al Nasr à publier, quelques heures après, une vidéo où il promet aux supporters des Lions de l’Atlas de révéler les vraies raisons de son départ du stage de préparation de la sélection nationale.

Ce départ avait d’ailleurs partagé les internautes. Si certains avaient applaudi la décision de l’attaquant qui, selon eux, ne s’est pas soumis au «syndicat des joueurs MRE», d’autres l’ont violemment critiqué, estimant que son égo a pris le dessus sur son amour du pays.

“Il faut lui demander s’il est blessé et pourquoi il est parti… J’ai entendu et lu qu’il y avait des problèmes avec des joueurs… Non, c’est uniquement avec un joueur. Moi, la seule chose qui m’intéresse, ce sont ceux qui sont là. Et si certains veulent nuire à la sélection nationale, c’est leur problème, pas le mien”, avait confié Hervé Renard, sélectionneur national à l’époque, après le départ de Hamdallah. Bon nombre d’observateurs et supporters avaient en effet estimé que le buteur d’Al Nassr a rendu le tablier à cause d’un conflit avec Fayçal Fajr. Ce dernier aurait refusé de le laisser tirer un penalty contre la Gambie, en amical.

Noura Mounib

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a écrit au président du Chili

Le Souverain saisit cette occasion pour exprimer sa profonde satisfaction des relations d'amitié solides unissant le Royaume du Maroc et la République du Chili