Les Tunisiens lancent de graves accusations contre Faouzi Benzarti

La relation entre le WAC et l’EST devient de plus en plus tendue. Après que la CAF a décidé de faire rejouer la finale controversée de la Ligue des Champions africaine, remportée par l’Espérance grâce à l’arbitre, les Tunisiens tirent à boulets rouges sur les Marocains et sur leur compatriote qui est à la tête du WAC.

Selon Tunimedia, le coach du Wydad de Casablanca, Faouzi Benzarti, est accusé d’évasion fiscale depuis 1989. Le média a ainsi fait savoir que le vétéran des entraîneurs tunisiens a toujours réussi à contourner le fisc. Il aurait essayé de régler sa situation en 2014, mais il n’aurait pas pu trouvé un terrain d’entente avec les autorités, toujours selon la même source.

Selon les informations du média tunisien, Benzarti a quelques 6 millions de dinars d’impayés (impôt sur le revenu).

Après ce qui s’est passé avec le WAC à Radès, les Espérantistes essayent de tirer les ficelles et ne comptent pas lâcher l’affaire.

Notons que la CAF avait décidé, mercredi, au terme d’une réunion d’urgence de son comité exécutif à Paris, de faire rejouer la finale qui a fait couler beaucoup d’encre. Le choc aura lieu après la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) sur un terrain neutre, hors Tunisie.

Disputée vendredi dernier au stade olympique de Radès (banlieue de Tunis), cette finale avait connu une fin chaotique suite à l’injustice dont l’arbitre de la rencontre, le Gambien Bakary Gassama, s’était rendu coupable en refusant d’accorder le but égalisateur du WAC inscrit par Walid Karti à la 59ème minute pour un supposé hors-jeu sans qu’il y ait possibilité de recourir à la VAR défaillante pour en confirmer la parfaite régularité. Après une longue interruption, le référé avait jugé que l’EST pouvait être proclamée vainqueur.

N.K.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page