Les faiblesses du Mexique offriraient-elles le Mondial 2026 au Maroc?

Le torchon brûle entre le Mexique et les Etats-Unis. Le sénat mexicain a appelé le gouvernement à suspendre tout partenariat avec le pays de l’oncle Sam en matière de migration et de lutte contre la criminalité organisée.

Dans un communiqué publié le 4 avril, les sénateurs ont expliqué leur décision du fait que le président américain Donald Trump manquait de respect au Mexique. Ce dernier compte, en effet, installer des membres de la garde nationale au niveau des frontières avec le Mexique. «Le Sénat mexicain dénonce les plans de Trump visant à militariser les frontières et qualifie cette procédure de grande offense pour son pays», peut-on lire dans le communiqué.

Par ailleurs, un site mexicain a levé le voile sur les graves problèmes que connait le Mexique et qui pourraient sérieusement lui coûter l’organisation de la Coupe du monde 2026. Réalisé par un centre spécialisé, le rapport révèle que ce pays souffrait d’insécurité flagrante, de misère, de criminalité, de viol et de circulation illicite d’armes à feu.

Ces données devraient logiquement renforcer la candidature marocaine qui mène actuellement un combat contre la FIFA pour imposer l’impartialité dans cette affaire. La FRMF compte d’ailleurs profiter des faiblesses du dossier nord-américain pour engranger des points et remporter, après quatre échecs, l’organisation de la plus grande compétition sportive.

Noura Mounib

Articles similaires

Suggestions d’articles

Officiel: l’Intérieur lance les candidatures pour remplacer Ilyas El Omari

La Wilaya de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a annoncé, jeudi soir, l'ouverture des candidatures au poste de président du Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.