Le Maroc lourdement sanctionné par la FIFA

On savait que la FIFA ne faisait pas de cadeaux au Maroc. On savait que la FIFA n’accordait pas beaucoup d’intérêts aux doléances des Marocains. Cette fois, la FIFA a décidé de sévir par le biais de la commission de discipline de l’UEFA. Plusieurs amendes ont en effet été infligées aux fédérations à cause du comportement des supporters ou des membres de l’équipe. Et c’est bien évidemment la fédération marocaine qui a écopé de la plus lourde sanction…

Résultat: plus de 56.000 euros à débourser à causes des incidents qui ont émaillé le match Maroc-Espagne. La presse internationale rappelle que des membres du staff sont entrés en surnombre sur le terrain à la fin du match, alors qu’ils n’avaient pas le droit et que des supporters ont “jeté des objets”.
La FIFA a également adressé des avertissements à Noureddine Amrabat à cause de ses déclaration après le match contre l’Espagne où il avait accusé l’arbitre, au président de la fédération marocaine Fouzi Lekjaa, qui avait parlé aux arbitres après cette même rencontre, et à l’entraîneur adjoint Patrice Beaumelle qui a protesté violemment contre l’arbitrage.

La fédération égyptienne a également été avertie, à cause du cas Mohamed Salah, qui est resté trop longtemps mystérieux. Même chose pour les fédérations Serbe et Espagnole pour d’autres broutilles. La fédération russe a eu une amende de 8.700 euros et un avertissement pour avoir montré une pancarte “hostile” lors du match Russie-Uruguay. La fédération serbe doit payer 17.000 euros et reçoit un avertissement pour une pancarte jugée déplacée lors du match face au Brésil. La fédération mexicaine écope d’une amende de 13.000 euros et reçoit un avertissement pour les agissement des supporteurs mexicains, qui ont lancé également lancé des objets durant la rencontre Mexique-Suède. Le site besoccer.com qui confirme ces informations de la FIFA, précise enfin que la “Commission de discipline a intenté un procès contre la fédération suisse pour l’entrée sur le terrain de jeu de personnes non accréditées”.

Soufiane Laraki

Articles similaires

Suggestions d’articles

Meknès: il sème le chaos sur la voie publique (DGSN)

Les éléments du 3ème arrondissement relevant de la préfecture de police de Meknès ont été contraints, lundi, d'utiliser leurs armes de service pour tirer des balles de sommation pour interpeller un multirécidiviste de 19 ans