Le Maroc a-t-il privé l’Afrique du Sud de l’organisation de la CAN 2019?

L’attribution de la CAN 2019 à l’Egypte, en remplacement du Cameroun, continue de susciter le débat. L’Afrique du Sud, qui s’était également portée candidate à l’organisation de la compétition continentale, a dénoncé une décision “politique”.

Sur les ondes d’une radio locale de Johannesburg, le président par intérim de la Fédération sud-africaine de football (Safa), Russell Paul, a affirmé que “techniquement, il n’y a pas de meilleur pays en Afrique que l’Afrique du Sud pour accueillir la Coupe d’Afrique des Nations”.

Et d’ajouter: “Nous n’avons pas de problème avec l’Egypte mais avec la façon dont le processus (d’attribution) s’est déroulé”.

Selon un proche de la CAF, cité par l’AFP, le pays de Mandela a été puni par l’instance footballistique continentale pour avoir préféré à celle du Royaume la candidature commune nord-américaine pour l’organisation du Mondial 2026.

Rappelons que l’Egypte a été désignée, mardi, pays organisateur de la CAN 2019, qui se déroulera du 15 juin au 13 juillet.

Pour rappel, la CAF a décidé le 30 novembre 2018 de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. Les inspecteurs de la CAF avaient effectué une inspection sécuritaire et une inspection des infrastructures, stades et hébergements, qui ont démontré l’incapacité du pays à accueillir la CAN prévue l’été prochain avec 24 équipes engagées au lieu de 16.

Lire aussi: CAN 2019: le président de la Fédération égyptienne veut éviter le Maroc

M.A.S.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 262 personnes

A l'occasion de l'anniversaire de la Révolution du roi et du peuple, le roi Mohammed VI, a accordé sa grâce à 262 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume, annonce le ministère de la Justice dans un communiqué.