Le CIO fier de son partenariat avec la Fondation Mohammed VI des Champions Sportifs

Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, s’est dit fier mardi du partenariat unissant ledit Comité avec la Fondation Mohammed VI des Champions Sportifs, tout en louant l’expérience et le travail accompli par la Fondation et plaidant pour le renforcement de la coopération et des échanges entre les deux partenaires.

“Un grand merci pour votre soutien et appui si importants en faveur des athlètes et des sportifs. Toutes mes félicitations pour votre succès concernant la promotion des valeurs olympiques”, a souligné Bach lors d’une réunion au siège du CIO à Lausanne avec une délégation de la Fondation Mohammed VI des champions sportifs, en tant que partenaire de cette instance mondiale du sport.

“Le CIO est fier de vous avoir comme partenaire”, a-t-il soutenu à l’adresse des membres de la délégation marocaine, conduite par le président de la Fondation, Moncef Belkhayat, et composée des membres fondateurs, Kamal Lahlou, Nawal El Moutawakel, et Aziz Bouderbala.

Cette réunion a été l’occasion pour les membres de la délégation marocaine de présenter au président du CIO l’ensemble du plan d’action de la fondation, le bilan de ses réalisations au service des champions sportifs et son travail quotidien.

Bach, qui a suivi avec grand intérêt les explications fournies, s’est réjoui des efforts déployés par la Fondation, tout en l’encourageant à continuer dans le même sens.

Le président du CIO qui a plaidé pour la mise en place d’un travail de coopération entre la Fondation et le Comité, a chargé le président de la commission solidarité au sein du CIO James Makleod “de se pencher sur la mise en place des ponts de coopération entre les deux partenaires”.

“L’objectif est de mettre en place un partage d’expériences: d’un côté, le Comité a quelques expériences qu’on pourrait appliquer au sein de la Fondation, notamment une convention mondiale avec la société d’intérim Addeco pour aider les champions à trouver du travail”, a précisé dans une déclaration à la MAP, Belkhayat.

La Fondation a, de son côté, “proposé de mettre en oeuvre son modèle de succès en terme de gouvernance, de structuration juridique et business-model, pour que le Comité puisse tester cette idée dans certains pays avant d’en faire un projet au niveau mondial”, a-t-il ajouté.

De son côté, Nawal El Moutawakel, membre du conseil d’administration de la Fondation et membre du comité international olympique, a mis en avant l’importance des entretiens et des échanges avec le président du CIO durant cette séance de travail, soulignant que “nous avons exposé la vision et la mission de la Fondation et tout le travail exceptionnel accompli depuis sa création en 2011”.

“Tomas Bach a été impressionné par les réalisations de la Fondation et a apprécié le grand travail accompli”, a-t-elle enchaîné, notant que l’accent a été mis sur l’importance “de dupliquer ce genre de fondation de manière progressive dans la perspective de la généraliser à d’autres pays, en guise de reconnaissance aux efforts exceptionnels fournis par les sportifs aux niveaux national, continental et international”.

“C’est tout-à-fait naturel de leur tendre la main et de les soutenir pour que leur carrière après leur retraite sportive puisse être couronnée de succès”, a-t-elle précisé, ajoutant que la Fondation s’emploie “pour venir en aide à tous ceux qui ont donné de leur temps, de leur énergie, avec abnégation, au service de leur pays et du mouvement olympique”.

Pour sa part, Kamal Lahlou, vice-président de la Fondation et vice-président du comité national olympique marocain, a mis en relief les réalisations accomplies par la Fondation. “Les grandes réalisations naissent d’abord des grandes idées qui sont ensuite partagées. C’est justement ce que nous avons fait au sein de la Fondation qui est aujourd’hui au service des champions sportifs”, a-t-il déclaré.

Lahlou, qui est également membre de la commission marketing du CIO, a, par ailleurs rendu hommage aux efforts déployés par le Président du CIO au service de l’olympisme moderne, citant notamment “l’agenda 2021, marqué surtout par la création de la chaine olympique, par l’attribution, merveilleusement réussie, des Jeux olympiques de 2024 à la ville de Paris et ceux de 2028 à celle de Los Angeles et par la réalisation du magnifique siège du CIO”. “Ces réalisations resteront dans l’histoire de l’olympisme”, a-t-il dit.

Et d’ajouter que “nous sommes fiers du partenariat avec le CIO et du travail avec le Comité pour dupliquer le modèle marocain réussi de la Fondation à travers le monde”.

Créée le 17 août 2011 sur Hautes Instructions du roi Mohammed VI, la Fondation Mohammed VI des Champions Sportifs, oeuvre à honorer les grands champions marocains, pour leurs services rendus à la nation, en leur apportant son soutien lorsqu’ils sont en situation de précarité sociale et financière et en les accompagnant à la fin de leur carrière.

Depuis mars 2012, tous les membres (860 membres issus de 29 disciplines sportives), ainsi que leurs conjoints et enfants, sont assurés pour leurs soins de santé. Au total, 2 680 bénéficiaires sont concernés, parmi lesquels 860 champions membres, 717 conjoints et 1 103 enfants.

En outre, la Fondation prend à ce jour en charge 158 aides à la scolarité, dont 121 concernent les études élémentaires et 37 les études supérieures.

Elle contribue également aux frais de logement de 75 membres et aident une dizaine de personnes dans le besoin en subvenant à leurs frais alimentaires.

La fondation a initié d’autres actions ayant trait à la prise en charge de 26 formations diplômantes dispensées à 13 membres, à l’organisation des matchs de gala et des cérémonies en l’honneur de ses champions, en plus de la publication d’ouvrage pour valoriser l’histoire et le patrimoine sportif du Maroc.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: découvrez le temps qu’il fera ce jeudi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du jeudi 27 février 2020, établies par la Direction de la météorologie nationale.