Le Barça risque gros à cause d’Antoine Griezmann

Le Barça est dans de sales draps. L’avocat d’Antoine Griezmann Sevan Karian, a envoyé au joueur un courrier électronique en mars dernier, avec une copie à sa sœur, à son représentant et à son père, détaillant les conditions du Barça pour l’engager, rapporte le quotidien espagnol El Mundo.

Et d’ajouter que ce mail est actuellement entre les mains des responsables de l’Atlético Madrid. “Le mail est très explicite et compromettant”, poursuit la même source.

Ce mail prouve donc que le Barça est entré en contact avec le joueur en mars. La FIFA pourrait donc obliger le club catalan à verser une plus grosse somme au club madrilène. De plus, le règlement de la FIFA est clair. Un footballeur ne peut négocier son arrivée dans un club sans accord préalable entre les deux équipes.

Rappelons que le FC Barcelone avait enrôlé l’attaquant français de l’Atlético après avoir payé sa clause libératoire estimée à 120 millions d’euros, en juillet dernier.

Le joueur de 28 ans avait signé un contrat de cinq ans, jusqu’au 30 juin 2024, avec le club catalan. La nouvelle clause libératoire de Griezmann avait été fixée à 800 millions d’euros. Il est ainsi devenu le joueur possédant la clause libératoire la plus élevée, devant Messi (700 millions d’euros).

Né le 21 mars 1991 à Mâcon, en France, Antoine Griezmann est l’un des meilleurs joueurs du monde à son poste. Le champion du monde 2018 (72 sélections et 29 buts) avait récemment annoncé publiquement qu’il souhaitait relever un nouveau défi après cinq années passées à Atletico, où il avait remporté l’Europa Ligue et la Super Coupe de l’UEFA.

Interrogé sur l’identité de l’attaquant qui pourrait remplacer Griezmann, son ex-entraîneur, Simeone, souriant, avait déclaré: “Quelqu’un qui joue très bien dans les trois quarts du terrain, marque 20 buts par an et qui est bon marché. C’est très difficile.”

A.K.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

FIFA: Gianni Infantino visé par une enquête

Une enquête pénale a été ouverte à l'encontre du président de la FIFA Gianni Infantino dans le cadre d'une affaire liée à des soupçons de corruption au sein de la Fédération internationale de football.