La vérité sur les relations entre Hervé Renard et Hamdallah

Dans une interview exclusive accordée à nos confrères d’El Botola, le sélectionneur national, Hervé Renard est revenu sur la participation des Lions de l’Atlas à la Coupe du Monde 2018.

“Je n’ai jamais ressenti autant d’émotions comme c’était le cas durant le Mondial 2018. Cette expérience restera gravée dans ma mémoire étant donné le soutien extraordinaire des supporters”, a-t-il affirmé.

Le coach français des Lions a aussi évoqué les chances des Lions de l’Atlas lors de la CAN 2019.

“En réalité, même si plusieurs observateurs estiment que le groupe du Maroc est difficile, il faut signaler que la CAN est compliquée de façon générale. C’est un tournoi difficile pour toutes les équipes quelles que soit leur niveau ou leurs statuts sur le continent”.

Le “Sorcier Blanc” s’est également exprimé sur le cas d’Abderazzak Hamdallah.

“Il n’y a aucun problème avec Hamdallah. Il y a des personnes qui veulent toujours créer des polémiques et des débats vicieux. Ils ne trouvent rien pour me critiquer, ils s’acharnent alors sur moi à la moindre occasion”, a-t-il fait savoir.

“Tout va se préciser après la Coupe d’Afrique des Nations. Les choses fonctionnent comme ça dans le monde du football. L’entraîneur ne peut pas prévoir ce qui va se passer après une compétition. Je ne peux pas parler de quelque chose que j’ignore et donner de faux espoirs. Le plus important maintenant, c’est de se concentrer sur la CAN 2019”, a-t-il dit.

“Après la fin de la compétition, ce sera le temps de l’évaluation et la FRMF optera pour ce qu’elle pense être le mieux. Et moi aussi, je ferai mon bilan. Vais-je avoir le soutien nécessaire et suffisant pour continuer, si la FRMF désire que je reste?”, s’est interrogé le technicien français. “Je ne peux pas être plus clair que cela”, a-t-il ajouté.

A.K.A.

Suggestions d’articles

CAN 2019: les chocs à ne pas rater ce mardi

Les caméras sont braqués sur le pays des Pharaons qui abrite la Coupe d’Afrique des Nations 2019.