La fédération poursuit Rabiï en justice pour diffamation et insultes (VIDEO)

Personne n’a compris pourquoi le premier duel professionnel du boxeur marocain, Mohamed Rabiï, a été annulé à la dernière minute. De fil à aiguille, les faits commencent à se succéder et semblent éclairer sur les causes de cette annulation qui a surpris tout le monde.

Le manager du champion, l’Irlandais Gary Hyde, a déclaré à la presse que « lors des négociations se rapportant aux droits de diffusion du combat par la chaîne Arryadia, la Fédération royale marocaine de boxe (FRMB) a tout essayé pour avoir des bénéfices sur cet événement. Tout cela a fait capoter le processus et a rendu l’organisation du combat impossible ».

C’est ce qui a vraisemblablement fait sortir Mohamed Rabiï de ses gongs, pour attaquer la fédération, l’accusant de lui avoir mis les bâtons dans les roues. Il a en effet, affirmé que tout au long de ses préparations pour les Jeux olympiques de Rio, certaines personnes à la FRMB voulaient qu’il soit éliminé dès le premier tour. « Mais j’ai bataillé tout seul, malgré le manque de préparation et j’ai réussi à remporter la médaille de bronze, alors que je visais l’or », dit-il avec amertume.

Le champion a même posté une vidéo où il dénonce des « magouilles » que certains responsables opèrent dans la gestion des carrières des boxeurs de l’équipe nationale. D’ailleurs, son propre frère a été exclu de cette équipe, ce qui l’a bien contrarié et poussé à faire des déclarations incendiaires contre la FRMB.

Celle-ci vient de porter plainte contre lui pour diffamation, suite à ses déclarations à l’encontre de l’instance et de quelques uns de ses membres. C’est en tout cas ce que ce que rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar, qui ajoute qu’un avocat a été désigné pour cette affaire. Les membres de la fédération dénoncent les insultes et les informations erronées relayées par le boxeur marocain.

Mehdi Demni

Articles similaires

Suggestions d’articles

Justice: Ben Abdelkader annonce une réorganisation structurelle

Le ministère de la Justice est à pied d’œuvre pour une réorganisation structurelle prévoyant la création de directions régionales qui auront un rôle plus important dans la mise en œuvre des programmes et des stratégies élaborés par le ministère.