JO de Tokyo: le “niet” de Badr Hari à la Hollande

Le kick-boxeur Badr Hari, de son vrai nom Badr-ddine El Houari, natif d’Amsterdam, a refusé de représenter les Pays-Bas aux  Jeux olympiques Tokyo 2020, qui auront lieu du 24 juillet au 9 août prochains. Et ce, après que la Fédération néerlandaise de boxe lui a fait cette demande.

Celle-ci a été  formulée par le président de la Fédération néerlandaise de boxe en personne, Boris Van Der Vorst. Ce dernier, selon le site “AD”, aurait souhaité que le champion maroco-néerlandais soit le porte-drapeau de l’équipe de boxe des Pays -Bas, lors des JO de Tokyo, l’été prochain.Et ce, car Badr Hari possède de grandes qualités inhérentes au “noble art” même si sa spécialité est le kick-boxing, a tenu à souligner Boris Van Der Vorst

De son côté, en revanche, l’entraîneur de Badr Hari a affirmé que le champion marocain ne représentera pas les Pays-Bas aux JO japonais. Mike Passenier a également précisé que la Fédération néerlandaise de boxe aurait dû d’abord négocier, au premier chef, avec The Glory World Series, promotion internationale de  kick-boxing avec laquelle Hari est sous contrat. De même, a ajouté le coach, ladite Fédération aurait dû discuter, en second lieu, avec les instances fédérales du Maroc.

En tout état de cause, Mike  Passenier est catégorique: le staff de Badr Hari a décidé que celui-ci ne participera pas aux JO de Tokyo 2020. Et, pour rappel, le champion de kick-boxing a réitéré, à maintes reprises, sa fierté de représenter le Maroc, comme il participe depuis longtemps aux différentes compétitions internationales  en portant les couleurs marocaines.

Larbi Alaoui

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc/Covid-19: pourquoi les chiffres par région varient quotidiennement

"Les variations quotidiennes des chiffres, notamment ceux liés à la répartition géographique, sont principalement dues au processus de vérification des données relevées au cours de l'enquête épidémiologique après le signalement des cas".