JO de Tokyo: le « niet » de Badr Hari à la Hollande

Le kick-boxeur Badr Hari, de son vrai nom Badr-ddine El Houari, natif d’Amsterdam, a refusé de représenter les Pays-Bas aux  Jeux olympiques Tokyo 2020, qui auront lieu du 24 juillet au 9 août prochains. Et ce, après que la Fédération néerlandaise de boxe lui a fait cette demande.

Celle-ci a été  formulée par le président de la Fédération néerlandaise de boxe en personne, Boris Van Der Vorst. Ce dernier, selon le site « AD », aurait souhaité que le champion maroco-néerlandais soit le porte-drapeau de l’équipe de boxe des Pays -Bas, lors des JO de Tokyo, l’été prochain.Et ce, car Badr Hari possède de grandes qualités inhérentes au « noble art » même si sa spécialité est le kick-boxing, a tenu à souligner Boris Van Der Vorst

De son côté, en revanche, l’entraîneur de Badr Hari a affirmé que le champion marocain ne représentera pas les Pays-Bas aux JO japonais. Mike Passenier a également précisé que la Fédération néerlandaise de boxe aurait dû d’abord négocier, au premier chef, avec The Glory World Series, promotion internationale de  kick-boxing avec laquelle Hari est sous contrat. De même, a ajouté le coach, ladite Fédération aurait dû discuter, en second lieu, avec les instances fédérales du Maroc.

En tout état de cause, Mike  Passenier est catégorique: le staff de Badr Hari a décidé que celui-ci ne participera pas aux JO de Tokyo 2020. Et, pour rappel, le champion de kick-boxing a réitéré, à maintes reprises, sa fierté de représenter le Maroc, comme il participe depuis longtemps aux différentes compétitions internationales  en portant les couleurs marocaines.

Larbi Alaoui

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Message de condoléances du roi Mohammed VI à la famille Amsrouy Belhassane

Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à la famille de l'homme d'affaire feu Ahmed Amsrouy Belhassane.