Fouzi Lekjaâ: “Je suis prêt à partir si vous me le demandez” (VIDÉOS)

Alors que l’élimination précoce du Maroc en Coupe d’Afrique hante toujours les esprits, Fouzi Lekjaâ a tenu une rencontre, lundi à Skhirat, pour mettre les choses au clair.

Lekjaâ, à la tête de la Fédé depuis 2013, n’est pas un homme à manier la langue de bois. S’exprimant devant les membres du comité dirigeant de la FRMF, les présidents des clubs et autres représentants du football national, le président de l’instance n’a pas mâché ses mots pour évoquer le gâchis de l’équipe nationale.

Le président de la Fédération royale marocaine de football a évoqué un cataclysme et fait savoir que les Lions de l’Atlas étaient en position de force et disposaient de tous les moyens pour réussir. Fouzi Lekjaâ n’a pas cherché d’excuses et a pointé du doigt les failles du football national. Il s’est également interrogé sur le management, la stratégie et la gouvernance de certains responsables.

“Vous devriez laissez votre égo à part. Le football et la patrie sont avant tout. Chaque responsable doit garder cela en tête. Je n’ai aucun problème, je suis prêt à partir si vous me le demandez. Pour ne pas vous mettre dans l’embarras, vous n’avez qu’a m’envoyer quelqu’un me dire que vous ne voulez plus de moi et ça sera fait. Et au delà de tout cela, je soutiendrai par tous les moyens celui que vous proposeriez”, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Fouzi Lekjaâ a rappelé qu’il s’est battu après avoir été nommé président de la Fédé pour relever plusieurs défis et redresser la barre du football national.

Certes, les efforts de Fouzi Lekjaâ sont à saluer, mais le peuple marocain rêve d’une deuxième couronne. Les années passent, les coachs aussi et l’équipe nationale marocaine a toujours du mal à réaliser le rêve de millions de Marocains.

Bhyer Kabiro

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Bab Sebta: du nouveau au poste frontalier “Tarajal”

Les médias espagnols ont annoncé que  le poste frontalier "Tarajal de la ville marocaine occupée de Sebta connaîtra de grands chamboulements.