WAC: Faouzi Benzarti de retour au bercail

Faouzi Benzarti, limogé le 20 octobre après seulement trois mois sur le banc de la sélection tunisienne réintégrera vraisemblablement le WAC après l’avoir quitté justement pour les Aigles de Carthage.

Benzerti a atterri mercredi en provenance de Tunis et aurait dès le jeudi contracté un bail avec les Rouges. Longtemps en discussion avec Naciri les deux partis auraient, semble-t-il, enfin trouvé un terrain d’entente. Rien, cependant, n’aurait filtré quant aux conditions de cet accord. Toujours est-il que Benzerti prendra très certainement en mains un Wydad en crise de résultats depuis qu’il l’a quitté.

Le WAC y a laissé des plumes au grand désarroi de ses fans en se mettant out de toutes les compétitions auxquelles il était engagé alors qu’il était si proche du but, Ligue des Champions, Champions League arabe Cheikh Zayed, Coupe du trône en plus d’une entame catastrophique en championnat (1 victoire et deux défaites). La crise a débuté avec le départ du Tunisien. Les résultats se sont fait sentir, faute d’hommes de poigne à la rescousse d’un ensemble complètement démotivé.

Abdelladi Sektioui n’a rien pu faire malgré des compétences certaines et qui ne sont plus à démontrer. Vint ensuite après une longue période ou le club naviguait à vue René Girard… mais paraît-il le côté paternaliste du bonhomme aurait eu raison de lui. René Girard est un monstre pour ce qui est du coaching mais cela n’a pas marché avec le Wydad à cause de quelques membres du vestiaire qui l’auraient pris en grippe.

Toujours est-il que le WAC s’en est séparé non sans difficultés. Girard n’aurait pas apprécié la façon par laquelle il aurait été évincé et aurait fait valoir ses droits notamment en faisant venir un huissier pour un constat de la situation en début de semaine. Depuis, on a négocié semble-t-il pour in fine, conclure un ‘’adieu’’ à l’amiable. Il n’est cependant pas dit que l’on soit sorti de l’auberge pour autant, d’un côté comme de l’autre un recours est toujours envisageable.

En attendant, le WAC devrait profiter de cette trêve pour espérer un résultat, en match en retard jeudi contre le CAYB histoire de se remettre en selle et partir d’un bon crampon avec un coach qui lui a bien réussi Faouzi Benzerti en l’occurrence.

M.J.K    




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page