EST-WAC: un joueur de l’Espérance remue le couteau dans la plaie

La finale controversée de la Ligue des Champions africaine continue de faire polémique. L’instance dirigeante du foot africain avait pris la décision de faire rejouer le match retour. Une décision qui ne plaît pas à tout le monde, à commencer par les Tunisiens.

L’Espérance de Tunis est scandalisé et s’apprête à saisir le TAS. Après les réactions et déclarations de ses dirigeants, le milieu offensif de la sélection tunisienne de football et de l’Espérance (EST), Anis Al Badri, en a rajouté une couche.

“On ne s’attendait pas à ce qui s’est passé à Radès. Nous pensions que la rencontre allait continuer après avoir été interrompue à cause de la VAR. Mais nous étions surpris de voir les joueurs du Wydad se retirer et de voir l’arbitre siffler la fin de la partie et proclamé l’EST vainqueur”, a déclaré le joueur dans une interview livrée à l’agence de presse allemande, Deutsche Presse-Agentur.

Et d’ajouter: “Cette décision est injuste puisque nous avons battu le WAC au total des deux matches (2-1). Il faut également savoir que nous n’avons pas peur de rejouer le match. Nous sommes meilleurs que le Wydad et nous pourrons le confirmer à nouveaux”.

Notons que les joueurs du Wydad, menés 1 à 0, avaient refusé de reprendre le match après le refus de l’arbitre de consulter la VAR suite au but égalisateur de Walid Karti à la 59ème minute de jeu, qui a été annulé pour un hors-jeu qui ne l’était pas. Après plus de 50 minutes, l’arbitre a donc décidé de déclaré forfait pour le WAC et offrir le titre aux Tunisiens.

La CAF avait convoqué une réunion urgente et a fini par décider de faire rejouer le match sur terrain neutre, tout en demandant à l’EST de rendre les médailles et le trophée.

N.K

Articles similaires

Suggestions d’articles

Botola: voici quand aura lieu le derby WAC-Raja

Le tirage au sort de la prochaine saison du championnat national a eu lieu jeudi dans les studios de la chaîne sportive, Arryadia.