EST-WAC: le TAS a tranché

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a annulé la décision du comité exécutif de la CAF de faire rejouer la finale de Ligue des Champions entre le Wydad de Casablanca et l’Espérance de Tunis.

Dans un communiqué diffusé ce mercredi 31 juillet, la Formation du TAS en charge de cette affaire a considéré que le Comité Exécutif de la CAF n’était pas compétent pour ordonner que la finale retour soit rejouée et a décidé d’annuler la décision attaquée. »Les appels des deux clubs sont donc partiellement admis pour cette raison. En revanche, toutes les autres conclusions prises par le WAC sont définitivement rejetées, tandis que celles de l’EST seront traitées dans la sentence finale », a toutefois annoncé le Tribunal.

Et d’ajouter: « Concrètement, il appartient désormais aux organes compétents de la CAF de se pencher sur les incidents survenus dans le stade de Radès le 31 mai 2019, de prendre le cas échéant toute sanction disciplinaire adéquate, et en conséquence de décider si le match retour de la Ligue des Champions CAF 2018/19 doit être rejoué ou non. La Formation du TAS, ayant annulé la décision du Comité Exécutif de la CAF pour des raisons formelles, a décidé de renvoyer aux organes compétents de la CAF les questions de la répétition du match retour de la finale et de la procédure disciplinaire actuellement en cours devant la CAF. Cette dernière n’étant pas de la compétence du TAS dans le cadre de la présente procédure d’arbitrage ».

On apprend également que la Formation du TAS continuera ses délibérations relatives aux requêtes de l’EST et préparera une sentence finale, tout en tenant compte de toute décision éventuelle prise par la CAF dans cet intervalle.

Disputée au stade olympique de Radès (banlieue de Tunis), cette finale avait connu une fin chaotique suite à l’injustice dont l’arbitre de la rencontre, le Gambien Bakary Gassama, s’est rendu coupable. Il avait en effet refusé d’accorder le but égalisateur du WAC inscrit par Walid Karti à la 59ème minute pour un supposé hors-jeu sans qu’il y ait possibilité de recourir à la VAR défaillante pour en confirmer la parfaite régularité.

N.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page