Espagne: les clubs de foot ravagés par le covid-19

La hausse du nombre des cas de coronavirus en Espagne touche déjà le monde du football, plusieurs équipes ayant enregistré des foyers ces dernières semaines, suscitant le débat sur l’efficacité des protocoles adoptés et suivis par les différents clubs pour faire face cette situation.

Cette vague de contaminations en Espagne a durement touché le Real Madrid, avec sept cas positifs ces deux derniers jours et, craignant que cette situation ne se généralise dans un contexte mondial à nouveau compliqué, LaLiga, instance qui gère le football professionnel en Espagne, a lancé l’examen de la reprise de certaines des mesures qu’elle avait imposées au retour de la compétition il y a un an et demi, après le premier confinement.

En Espagne, la sonnette d’alarme a été tirée à Valdebebas, cité sportive du Real Madrid. L’équipe madrilène a annoncé jeudi cinq cas (Bale, Rodrygo, Asensio, Lunin et l’assistant de l’entraîneur et fils, Davide Ancelotti) qui sont venus s’ajouter aux deux connus mercredi (Modric et Marcelo).

Au total, six joueurs et un entraîneur adjoint ne seront pas disponibles ce dimanche contre Cadix au Bernabéu (21h00) ou mercredi prochain à San Mamés contre l’Athletic Bilbao.

Selon le protocole de la Communauté autonome de Madrid, les joueurs infectés doivent rester isolées chez eux pendant au moins 10 jours à partir de mardi, date à laquelle ils ont remarqué les premiers symptômes, et ne pourront pas jouer jusqu’en 2022 (le premier match des Blancs après Noël aura lieu le 2 janvier à Getafe).

Selon le protocole de LaLiga, établi lors de la saison précédente et en vigueur cette saison, tant qu’une équipe dispose de 13 joueurs, dont cinq de l’équipe première, et d’au moins un gardien de but, elle pourra disputer ses rencontres.

Le règlement élaboré par l’association patronale établit également que, en première division, une équipe ne peut suspendre qu’un match par journée de championnat jusqu’à la 30e journée (deux en deuxième division jusqu’à la 34e journée du championnat). Si elle doit le faire plus que cela ou au-delà de ce point du calendrier, le match sera perdu par forfait 3-0.

L’objectif de ce règlement, jugé rigoureux par les clubs, est d’obliger les équipes de première et deuxième divisions à respecter scrupuleusement les protocoles en vigueur.

Toutefois, la Fédération royale espagnole de football (RFEF) a anticipé cette situation d’inquiétudes rendant publiques de nouvelles mesures à mettre en œuvre dans les compétitions nationales de football et de futsal.

La RFEF, face aux inquiétudes sanitaires liées à l’augmentation des cas de Covid, a tenu à rappeler que tous les protocoles sont encore actifs dans les différentes compétitions disputées sous sa tutelle.

Animée de la volonté d’agir de manière responsable, la fédération a relevé qu’elle continue de surveiller toutes les compétitions depuis le début de la pandémie et exige désormais un test Covid tous les 15 jours pour garantir la santé de tous les joueurs de football.

Malgré l’entière satisfaction du déroulement des 19 premiers matchs de la Coupe cette semaine, et du déroulement correct du reste des compétitions nationales de Football et de Futsal, l’organisme footballistique rappelle que toutes les précautions doivent être prises et que les indications sanitaires prévues dans les protocoles doivent être fidèlement respectées.

Dans le cadre de cette batterie de mesures de responsabilité, la RFEF, après avoir assoupli les épreuves préliminaires en octobre dernier, annule à nouveau les salutations protocolaires et les actes d’hommage dans toutes ses compétitions ce week-end, à titre de mesure préventive supplémentaire face à l’augmentation du nombre de cas.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page