Éliminatoires-JO de Tokyo: la Fédération marocaine de taekwondo rassure

Toutes les conditions sont réunies pour réussir les éliminatoires africaines qualificatifs pour les JO de Tokyo 2020 de Taekwondo, qui seront accueillies par la ville de Rabat du 21 au 25 février, a assuré le président de la Fédération royale marocaine de taekwondo (FRMTKD), Driss El Hilali.

Le défi réside dans la tenue d’éliminatoires réussies, tant au niveau de l’organisation que des résultats, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, vendredi à Rabat, consacrée aux préparatifs du Maroc pour accueillir ces éliminatoires, indiquant que la Fédération a travaillé dur pour avoir l’honneur de les organiser, d’autant plus qu’elle était en lice avec l’Égypte et la Côte d’Ivoire.

Le Maroc a eu l’honneur d’accueillir cet événement sportif grâce à la confiance que lui témoignent les membres du bureau exécutif de la Fédération internationale et du fait qu’il est qualifié pour organiser de telles manifestations aux niveaux international et africain, compte tenu de la qualité des infrastructures sportives dont il dispose et qui lui permettent d’organiser le Championnat du monde et les prochaines compétitions olympiques, a poursuivi M. El Hilali.

Et d’ajouter que 30 pays représentés par plus de 100 sportifs ont confirmé leur participation à cet événement sportif continental.

Parallèlement aux éliminatoires spéciales, les qualifications pour les JO de Tokyo se feront dans la discipline du para-taekwondo, qui participe pour la première fois aux JO, a-t-il fait savoir.

Le président de la Fédération a également salué les efforts déployés par le Comité national olympique marocain et le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports pour l’organisation par le Maroc de ces éliminatoires continentales, ce qui offrira aux champions marocains une plus grande opportunité de remporter des médailles olympiques.

De son côté, le secrétaire général de la FRMTKD, Mohamed Daoudi, a affirmé que l’accueil par le Maroc des éliminatoires des JO de Tokyo 2020 est un défi relevé par la Fédération, ajoutant que l’été dernier, le Maroc a été une destination africaine par excellence à l’occasion de l’organisation par le Royaume des Jeux africains qui ont été une réussite à tous les niveaux.

L’enjeu pour la fédération et la direction technique nationale est la qualification de quatre athlètes pour les Jeux de Tokyo, a-t-il souligné, ajoutant que le sport national de Taekwondo était présent aux JO depuis son adoption officielle aux Jeux d’Athènes en 2000.

Le directeur technique national, Philippe Bouedo, a quant à lui souligné que l’équipe nationale marocaine de Taekwondo est composée de jeunes champions avec une moyenne d’âge de 19 ans, ce qui signifie qu’ils ont de grandes chances d’obtenir de bons résultats aux Jeux de Tokyo mais aussi au tournoi de Paris 2024.

Les joueurs nationaux ont commencé les préparatifs de cet événement international il y a trois ans, afin d’obtenir des résultats positifs à Tokyo, a expliqué Bouedo, notant qu’ils ont suivi des entraînements sérieux et ardus, sachant que cette équipe est classée en tête du classement africain au niveau masculin et féminin et au classement général.

L’objectif des éliminatoires africaines n’est pas seulement de gagner un billet pour les JO japonais, mais aussi d’arracher une médaille, que ce soit à Tokyo ou à Paris, a-t-il assuré.

Pour, le directeur technique national, la direction technique aspire à qualifier le plus grand nombre de champions, sachant que chaque pays participera avec quatre sportifs (deux dans la catégorie masculine et autant dans la catégorie féminine).

Quatre éléments de l’équipe nationale de poids différents, hommes et femmes, concourront dans ces éliminatoires afin de se qualifier pour les Jeux de Tokyo prévus pour l’été prochain, au même titre que quatre praticiens dans la catégorie du para-taekwondo.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Zouhair Feddal sur le point de rejoindre ce club

Le défenseur international marocain, Zouhair Feddal, sociétaire du Betis de Séville, est sur le point de rejoindre FC Valence, selon le quotidien sportif espagnol "Marca".