Djokovic reviendra-t-il un jour en Australie ?

Le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré, lundi, que le joueur de tennis serbe Novak Djokovic pourrait retourner dans le pays si « les bonnes conditions » sont réunies.

Le tennisman a été expulsé la veille suite à l’annulation de son visa en raison du non-respect des mesures anti-covid instaurées par le gouvernement australien.

Le joueur numéro 1 mondial a été expulsé quelques heures après avoir perdu une bataille devant les tribunaux australiens contre la deuxième annulation de son visa en Australie, une mesure qui, en vertu de la loi sur l’immigration, l’empêche d’entrer dans le pays pendant trois ans sauf dans des « circonstances exceptionnelles ».

« C’est une période de trois ans, mais ils ont la possibilité de revenir dans les bonnes circonstances et cela serait envisagé en temps voulu », a déclaré Morrison à un média local, insistant sur le fait que les étrangers entrant en Australie doivent être vaccinés contre le covid ou avoir une exemption médicale valide.

De son côté, la ministre australienne de l’Intérieur, Karen Andrews, a précisé que le retour de Djokovic ne sera pas un processus « facile ou simple », bien qu’elle ait évoqué la possibilité que l’interdiction soit « exemptée dans des circonstances convaincantes », dans le cas où le joueur de 34 ans en fournit des preuves convaincantes.

« M. Djokovic est désormais soumis à une interdiction de trois ans, qui peut être suspendue dans certaines circonstances, mais ce n’est pas une question d’aujourd’hui ou de demain », a déclaré Andrews à la chaîne de télévision SkyNews.

Le périple australien de Djokovic, transformé en show médiatique et politique, a commencé le 5 janvier lorsque le joueur de tennis s’est rendu à Melbourne avec une dispense médicale pour participer à l’Open d’Australie sans être vacciné, ayant été infecté par le covid-19 récemment.

À son arrivée, les autorités de l’immigration ont annulé son visa et l’ont détenu jusqu’à sa libération lundi dernier sur décision de justice, estimant qu’il n’avait pas été traité « équitablement ». Samedi, il a de nouveau été arrêté à la suite d’une nouvelle tentative d’expulsion du gouvernement. Un tribunal a déterminé ce weekend qu’il y avait des motifs juridiques pour cette décision.

L’expulsion de l’athlète a provoqué l’indignation en Serbie et chez ses fans.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page