Cristiano Ronaldo n’a plus rien à craindre aux Etats-Unis

Faute de preuves, la justice américaine a pris la décision de ne pas inculper pour viol Cristiano Ronaldo. L’annonce a été faite ce lundi par le procureur de Las Vegas.

“Sur la base des informations disponibles”, ces “accusations ne peuvent pas être prouvées au-delà d’un doute raisonnable”, selon un communiqué du procureur.

Rappelons qu’une femme de 35 ans, prénommée Kathryn Mayorga, avait accusé le joueur de l’avoir violée. Des allégations que le quintuple Ballon d’Or nie depuis le dépôt de la plainte en septembre 2018.

“Je nie fermement les accusations portées contre moi. Le viol est un crime abominable qui va à l’encontre de tout ce que je suis”, avait écrit Ronaldo. Et d’ajouter: “Je refuse de nourrir le spectacle médiatique créé par des personnes cherchant à se promouvoir à mes dépens. Ma conscience tranquille me permettra d’attendre avec tranquillité les résultats de toutes les enquêtes”.

La jeune femme avait affirmé avoir été violée par le joueur en 2009 dans une chambre d’hôtel de Las Vegas. Le dossier avait été réouvert en 2018 après que l’Américaine avait décidé de lever le voile sur l’identité de l’homme qu’elle accusait, peu de temps après le départ du joueur du Real Madrid pour rallier la Juventus de Turin.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Après El Othmani et Hammouchi, le secrétaire d’État US rencontre Bourita

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, s'est entretenu, ce jeudi à Rabat, avec le secrétaire d’État américain, Michael Pompeo, en visite de travail dans le Royaume.