Cristiano Ronaldo: l’ancienne affaire d’une Marocaine refait surface

Depuis son arrivée la Juventus de Turin, Cristiano Ronaldo collectionne les accusations. Après l’Américaine de 34 ans qui l’accuse de l’avoir violée en 2009, l’affaire de la célèbre prostituée et danseuse d’origine marocaine Karima El Mahroug refait surface, elle qui avait affirmé qu’elle a eu des relations sexuelles en janvier 2010 avec CR7… lorsqu’elle n’avait que 17 ans.

La jeune femme avait confié qu’elle a rencontré le footballeur dans une boîte de nuit à Milan et qu’ils s’étaient retrouvés à l’hôtel en fin de soirée. Le journal britannique The Sun, a jugé intéressant de ressortir cette affaire, comme si Ronaldo n’était pas suffisamment accablé. Les médias anglais pensent que cette ancienne affaire, pourrait peser dans le dossier de CR7.

De con côté, Ronaldo a nié en bloc toutes ces accusations, assurant qu’il ne connait pas Karima et ne l’a jamais rencontrée. «Je n’ai jamais eu de rendez-vous avec elle. Entre décembre 2009 et juin 2010, je ne suis pas allé à Milan. Je peux facilement prouver ce détail», s’était-il défendu à l’époque.

Les accusations de la Maroco-italienne avaient vu le jour sept mois après celles de Kathryn, l’Américaine qui dit que CR7 l’a violée.

Si l’accusation du viol est confirmée, le joueur de la Juventus de Turin Cristiano Ronaldo risque gros financièrement. D’après le journal britannique The Sun, l’attaquant risque de perdre plus d’un milliard de dollars, plusieurs sponsors mettront fin à leurs contrats et la marque CR7 en prendra un sérieux coup.

Ronaldo a en effet des contrats avec plusieurs marques, lui permettant de toucher des sommes faramineuses. En 2017, ses bénéfices ont atteint 70 millions de dollars. L’équipementier Nike a même visé gros en 2016 et a signé «un contrat à vie» avec CR7 qui lui rapporte jusqu’à 40 millions de dollars par an.

EA Sports FIFA, de son côté, avait choisi Cristiano comme ambassadeur de la nouvelle version du jeu vidéo FIFA 2018.

En parallèle, l’ancien Merengue gagne également beaucoup via ses publications sur les réseaux sociaux et aurait engrangé, ces 12 derniers mois, 700 millions de dollars avec 580 publications. Une véritable machine à gagner… de l’argent.

Toutefois, l’accusation de viol qui pèse sur Ronaldo a poussé Nike et EA Sports à sortir de leur silence. Le premier sponsor s’est dit « profondément préoccupé », par ces accusations inquiétantes, promettant qu’il continuera à suivre de près la situation. Le deuxième, lui, est moins tendre. « Nous souhaitons que nos têtes d’affiche et nos ambassadeurs aient un comportement digne des valeurs véhiculées par EA Sports », a indiqué la firme par communiqué.

La Juventus n’a pas tardé à exprimer son soutien indélébile à la star portugaise et assuré que ces rumeurs de viol «ne changent pas son opinion». «Cristiano Ronaldo a montré son grand professionnalisme et son dévouement au cours des derniers mois, ce qui est très apprécié par tout le monde à la Juventus. Les faits incriminés remontant à presque dix ans ne changent pas cette opinion qui est partagée par tous ceux qui sont entrés en contact avec ce grand champion», a écrit le club sur son compte Twitter.

N.M.

 




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page