Coup dur pour Badr Hari

Badr Hari est dans l’embarras. Le kick-boxeur marocain a été suspendu 19 mois pour infraction aux règles antidopage. C’est ce qu’a fait savoir l’organisation mondiale de kick-boxing, Glory, via un communiqué rendu public sur son site officiel.

« Le kick-boxeur marocain Badr Hari s’est vu infliger une suspension de 19 mois après des tests au GLORY 51 Rotterdam qui ont révélé une violation du Doping Autoriteit », peut-on lire dans le communiqué.

« GLORY prend fermement position contre l’utilisation de substances (…). L’organisation s’engage à rester un chef de file dans la lutte contre l’utilisation de substances améliorant la performance dans notre sport », a déclaré Marshall Zelaznik, PDG de l’instance.

Rappelons que le média néerlandais, Nieuwsuur, avait affirmé que des traces de substances dopantes avaient été retrouvées dans l’urine de Hari, suite à sa victoire contre le néerlandais Hesdy Gerdes, le 4 mars dernier.

Par ailleurs, quatre autres kick-boxeurs ont également été sanctionnés. Les tests ont été réalisés par Doping Autoriteit Netherlands (DAN), tandis que les sanctions ont été prises par l’Instituut Sportrechtspraak (ISR), l’autorité sportive nationale des Pays-Bas.

N.K.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page