Ce qu’a dit Hervé Renard avant Maroc-Iran (VIDEO)

C’est ce vendredi que les Lions de l’Atlas joueront leur premier match du Mondial 2018. Ils affronteront les protégés de Carlos Queiroz à Saint-Petersbourg à partir de 15h00 GMT.

Le sélectionneur national Hervé Renard, accompagné du capitaine du onze national Mehdi Benatia, a tenu ce jeudi une conférence de presse d’avant-match. « C’est un honneur pour nous d’être à cette Coupe du monde avec notre capitaine et de nombreux supporters qui seront présents au stade. On va vivre cela comme une fête… », a dit le coach français devant les journalistes.

« C’est quelque chose d’extraordinaire d’arriver en Coupe du monde. C’est un rêve qui se réalise », a ajouté Mehdi Benatia, capitaine des Lions de l’Atlas. « La Coupe du monde ne sera belle que si on arrive à atteindre notre objectif », a-t-il insisté.

Comment Hervé Renard a-t-il préparé le match face à l’Iran?

« L’équation est simple. On a trois équipes qui nous sont supérieures au classement FIFA. On a préparé le match contre l’Iran de la même façon qu’on va préparer le match contre le Portugal et celui contre l’Espagne. Les trois matchs ont la même valeur et rapportent chacun 3 points. Je pense que bien rentrer dans une compétition est important et capital. Quand on possède autant de talents que l’équipe d’Espagne, cela peut perturber, mais les joueurs ont un très haut niveau et il en faut beaucoup plus pour les déstabiliser », a affirmé le sélectionneur national.

Lors du dernier match amical, Hervé Renard avait pointé du doigt quelques défaillances. A-t-il remis les choses en place? « Ceux qui sont entrés en jeu n’ont pas pris les choses de la meilleure des façons. Dans une compétition, tous les temps de jeu sont importants. Je leur ai dit qu’il fallait rester mobilisé. Il arrive qu’il y ait un peu de frustration dans un groupe, c’est le sport. Un remplaçant peut jouer 5 minutes et être décisif, c’est ça le football », résume Renard.

« Que pensez-vous de Azmoune, l’attaquant star de l’Iran? Avez un plan contre lui? », lancé un journaliste lors de la conférence de presse. Pour Benatia, « le plan est très simple. Il ne faut pas prendre de but. On est capable de marquer. Il n’y a pas un plan spécial contre lui. C’est un très grand joueur. Mais on respecte aussi toute l’équipe ».

Pour Hervé Renard, « ce n’est pas la première fois qu’on joue contre un attaquant de cette valeur. On a affronté Gervinho et Aubameyang. On a eu des matchs très difficiles sur le continent africain, on sera prêts pour demain ». Il ajoute: « On est pas venus ici pour prendre des photos des monuments de Saint Peterbourg. On est là parce qu’on est des compétiteurs »

Le sélectionneur a expliqué que « cela fait 6 mois qu’on travaille sur cette équipe d’Iran. On est bien renseignés comme ils le font sur nous. Demain, c’est celui qui sera le mieux préparé mentalement qui remportera le match. Il faudra aborder le match de façon détendue, mais avec sérieux ».

Autre question posée à Hervé Renard: Que craignez-vous dans cette équipe d’Iran? « Elle possède un milieu de terrain avec des joueurs d’une grande qualité technique. Trois attaquants d’excellent niveau et un grand avant-centre. Il y a aussi des faiblesses dans cette équipe. On se focalise sur nous. On se prépare du mieux possible. On est pas une petite équipe », a-t-il répondu.

L’équipe est-elle arrivée au niveau souhaité? « On est au niveau qu’on voulait atteindre. Après quelques réglages dans les matchs de préparations et à part le petit problème avec Nabil Dirar qui était blessé, on a la chance de posséder toutes nos forces », affirme Renard

Quant à Benatia, il est persuadé que les Lions de l’Atlas von réaliser de grandes choses, j’attends un grand parcours ».

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page