CAN 2022: les Lionnes de l’Atlas prêtes pour l’aventure

Les Lionnes de l’Atlas disputeront la Coupe d’Afrique des nations féminine, prévue du 02 au 23 juillet au Maroc avec l’objectif affiché d’atteindre le dernier carré, synonyme de qualification au prochain Mondial.

L’équipe nationale féminine, logée dans le groupe A, avec le Burkina Faso, le Sénégal et l’Ouganda, tentera de terminer en apothéose une saison où le foot marocain a brillé de mille feux, après la qualification des Lions de l’Atlas pour le Mondial (Qatar-2022) et de la sélection féminine U17 pour le mondial de la catégorie (Inde-2022).

Ces bonnes performances s’ajoutent aux exploits historiques des clubs marocains en Coupes africaines avec la consécration du Wydad de Casablanca en Ligue des Champions et de la Renaissance Berkane en Coupe de la CAF.

Pour bien préparer ce rendez-vous, qui se tiendra à Rabat (Complexe sportif Prince Moulay Abdellah et complexe sportif SAR le Prince Héritier Moualy El Hassan) et Casablanca (Complexe sportif Mohammed V), les joueuses marocaines ont effectué plusieurs matches de préparation tant au Maroc qu’à l’étranger.

L’équipe nationale avait ainsi pris part en février dernier, à un tournoi international organisé à Malte où elle s’est mesurée au pays hôte et à la Moldavie.

Elle s’est également frottée à des sparring-partners de gros calibre à l’image de l’Espagne, du Sénégal, entre autres, en plus de plusieurs sélections africaines.

Les protégées du sélectionneur national Reynald Pedros auront la lourde tâche de représenter dignement les couleurs nationales lors de ces joutes qui verront la participation, notamment, du Nigéria, 11 fois champion d’Afrique et quart-de-finaliste du Mondial en 1999.

Pour l’équipe nationale, qui s’était qualifiée à la phase finale des éditions 1998 et 2000, le sacre final sera, certes, une tâche très difficile dans la mesure où la coupe a été remportée par deux nations seulement en 13 éditions, mais le rêve demeure légitime d’autant plus que la Fédération royale marocaine de football accorde un grand intérêt à la promotion du football féminin. Ainsi, le Nigéria, seule nation à avoir pris part à toutes les éditions, s’est imposé en 1991, 1995, 1998, 2000, 2002, 2004, 2006, 2010 et 2014 sous l’ancienne appellation Championnat d’Afrique de football féminin. Depuis 2014, les Super Falcons ont remporté les éditions de 2016 et 2018 de la Coupe d’Afrique des nations féminine.

La Guinée Equatoriale avait remporté les deux autres éditions en 2008 et 2012.

« Notre objectif depuis plus d’un an est de bien figurer dans cette Coupe d’Afrique des nations et atteindre les demi-finales pour pouvoir aller à la Coupe du monde prévue en Australie et en Nouvelle-Zélande. Si nous nous qualifions au dernier carré, nous jouerons alors sans pression. Aujourd’hui, on se concentre sur notre groupe, en particulier le match d’ouverture et on va commencer à travailler plus en profondeur avec le staff pour mieux connaître ces équipes », avait dit le sélectionneur national après le tirage au sort de cette coupe.

« Chaque match est important, surtout que le Maroc dispute sa première CAN à domicile, ce qui met une pression supplémentaire sur nos épaules », avait-il affirmé, ajoutant que  » l’équipe nationale féminine du Maroc dispose de toutes les qualités techniques qu’elle va faire valoir ».

La CAN 2022 verra ainsi les grands débuts en phase finale des équipes nationales du Botswana, du Burundi, du Burkina Faso et du Togo.

Le Botswana est allé chercher sa qualification pour le tournoi sur le terrain du Gabon (victoire 2-1 à l’aller puis au retour). Les Burkinabè, elles, ont battu les Bissau-Guinéennes 1-0 et confirmé leur victoire 6-0 au match aller.

Les équipes du Cameroun et de la Tunisie étaient également quasiment assurées de la qualification après le match aller. Les Camerounaises, qui avaient écrasé les Gambiennes 8-0 à l’aller, ont gagné 2-1 en Gambie.

Les Tunisiennes, elles, ont perdu 3-2 en Guinée équatoriale, avant de s’imposer 5-0 à domicile. Elles seront de retour après 14 années d’absence (CAN 2008).

Les Algériennes, en revanche, ne sont pas qualifiées pour cette CAN, après leur élimination par les Sud-Africaines (défaite 2-0 en Afrique du Sud, match nul 1-1 à Alger).

Les Ivoiriennes aussi manqueront la CAN 2022, après leur revers 1-0 à domicile face aux Nigérianes. Comme l’Algérie, la Côte d’Ivoire a chuté face à l’une des meilleures nations du continent.

La dernière CAN féminine, prévue en 2020 au Congo-Brazzaville, avait été annulée par la Confédération africaine de football en raison de la crise du coronavirus.

Le groupe B se compose du Cameroun, de la Zambie, de la Tunisie et du Togo, alors que la poule C comprend le Nigéria, l’Afrique du Sud, le Burundi et le Botswana.

Pour la première fois dans l’histoire de cette compétition, les quatre premières équipes décrocheront directement leur ticket pour la Coupe du monde en Australie et en Nouvelle-Zélande à l’été 2023.

S.L. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page