CAN 2021: la Côte d’Ivoire n’en démord pas

Après avoir retiré la CAN 2019 au Cameroun, la CAF se retrouve au coeur d’une nouvelle polémique. Lundi, dans une interview accordée à la chaîne de télévision Afrique Media (voir ci-dessous), le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, a annoncé que le Cameroun organisera la CAN 2021 et la Côte d’Ivoire celle de 2023.

“(…) On a constaté que même la Côte d’ivoire ne serait pas prête pour 2021. Pour arranger les choses de manière humaine, nous nous sommes dit: décalons toutes les CAN pour donner plus de chance au Cameroun afin qu’il puisse réaliser les infrastructures et nous allons les accompagner de près afin qu’ils soient prêts en 2021. On organisera donc la CAN 2021 au Cameroun et la CAN 2023 en Côte-d’Ivoire. C’était la décision prise par le Comité Exécutif”, a-t-il déclaré.

Une annonce qui a fait l’effet d’une bombe en Côte d’Ivoire. Le pays ayant été désigné en septembre 2014 pour abriter la CAN 2021.

Pour le ministre ivoirien des Sports, Claude Paulin Danho, c’est son pays qui organisera l’édition de 2021. “La Côte d’Ivoire est retenue pour l’organisation de la CAN 2021. Elle n’est plus au stade de la candidature. Donc il n’y a pas de candidature ouverte pour 2021. (…) La CAN 2021, c’est la Côte d’Ivoire qui l’organisera. Nous travaillons donc pour être prêts pour 2021″, a-t-il déclaré lundi quelques temps avant la sortie du président Ahmad.

Mardi 4 décembre, la Fédération ivoirienne de Football a diffusé un communiqué dans lequel elle affirme qu'”aucune autorité étatique ivoirienne, ni aucun dirigeant de la Fédération, à quelque niveau que ce soit, n’a été contacté ou approché par la Confédération Africaine de Football avant de prendre cette décision”. C’est donc une affaire à suivre…

S.L.

Suggestions d’articles

CAN 2019: des considérations politiques derrière la décision du Maroc ?

Le ministre de la Jeunesse et des sports Rachid Talbi Alami avait jeté un pavé dans la mare en annonçant que le Maroc ne présentera pas sa candidature pour l’organisation de la CAN 2019.