CAN 2019: tout ce qu’il faut savoir sur le groupe du Maroc

Le tirage au sort de la 32e Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019, qui s’est déroulé vendredi au Caire, a donné lieu à des rencontres chocs, notamment pour le Maroc qui a hérité d’un groupe relevé qui comprend l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire et la Namibie.

Au moins deux chocs devront pimenter le 1er tour de cette compétition continentale. Les Lions de l’Atlas retrouveront dès la phase de poules les Éléphants de Côte d’Ivoire, tandis que le Sénégal, qui rêve d’un premier sacre plus de 17 ans après la finale malheureuse de 2002, croisera le fer avec l’Algérie.

Les Lions de l’Atlas devront ainsi confirmer les résultats positifs obtenus lors de la dernière Coupe du Monde en Russie et chercher à remporter le titre après une absence de 43 ans.

L’équipe marocaine qui a dominé le groupe B avec 11 points, à égalité avec le Cameroun, est considérée comme l’un des meilleurs prétendants à ce titre continental, après sa belle prestation lors de la Coupe du monde 2018. Les Lions de l’Atlas qui ont disputé 17 fois les phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations, n’ont été sacrés qu’une seule fois en 1976, ont atteint la finale lors de l’édition 2004 et ont terminé troisième en 1980 et quatrième en 1986 et 1988.

L’équipe marocaine est considérée parmi les meilleures sélections africaines. En 1998, elle a occupé la 10ème place mondiale dans le classement de la FIFA et fut l’unique équipe à avoir occupé la première place au niveau continental pendant trois années consécutives de 1997 à 1999.

Au niveau international, les Lions de l’Atlas ont participé à cinq reprises à la Coupe du Monde de la FIFA et ont réalisé la première performance africaine en atteignant les huitièmes de finale de la Coupe du Monde de 1986 à Mexico.

Pour leur part, les Éléphants de Côte d’Ivoire qui ont terminé les éliminatoires de la CAN 2019 à la deuxième place derrière la Guinée avec 11 points, devront cravacher fort avec l’aide de l’entraîneur Ibrahima Camara, et les talents des joueurs Wilfred Zaha de Crystal Palace, Maxwell Cornet de Lyon, Jean-Michel Seri de Fulham et le milieu de terrain Frank Casey de Milan, pour arracher le titre continental pour la troisième fois.

Les Bafana Bafana qui ont aussi terminé deuxième du groupe E derrière le Nigeria avec 12 points, sont aussi à la quête d’un deuxième sacre. L’entraîneur sud-africain Gordon Egosund comptant sur une nouvelle génération de joueurs avec à leur tête l’attaquant Percy Tao et Thumba Zwani .

La Namibie qui est à sa première participation aux phases finales de la CAN après avoir pris la deuxième place de son groupe derrière la Guinée Bissau avec huit points, cherche à faire une belle prestation sous la direction de Ricardo Magnetti. Les phases finales de la CAN 2019 vont être marquées par la présence en force, et pour la première fois, de cinq équipes arabes, en l’occurrence le Maroc, l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie et la Mauritanie.

Les sélections arabes ont atteint 15 fois la finale de la Coupe d’Afrique des Nations mais l’histoire de la CAN n’en retient que deux finales arabo-arabes: la première en 1959 entre l’Égypte et le Soudan et 2004 entre le Maroc et la Tunisie.

L’édition 2008 a été la plus riche en réalisations avec 99 buts, suivie de 2004 (88 buts) et de 1996 (78 buts).

Parmi les 24 équipes participant aux phases finales de la CAN de cette année, 13 n’ont jamais gagné de titre, à savoir la Namibie, Guinée Bissau, Madagascar, Sénégal, Mali, Guinée, Mauritanie, Ouganda, Angola, Zimbabwe, Kenya, Burundi, Bénin et Tanzanie.

Par ailleurs, six équipes ont pris le contrôle du titre continental, à leur tête l’Egypte avec 7 sacres (1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008-2010), suivie du Cameroun avec cinq titres (1984, 1988, 2000, 2002 et 2017), le Ghana à quatre reprises (1963, 1965, 1978 et 1982), le Nigéria à trois reprises (1980, 1994 et 2013), et la Côte d’Ivoire et la République démocratique du Congo avec deux titres chacune, respectivement en 1992 et 2015, et 1968 et 1972.

Le Maroc (1976), l’Algérie (1990), la Tunisie (2004), l’Afrique du Sud (1996) ont remporté une fois le titre dans leur histoire.

C’est la cinquième fois que l’Égypte accueille ce grand événement footballistique africain après les éditions de 1959, 1974, 1986 et 2006.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le champion Anouar Boukharsa a fait de graves révélations

Le champion marocain de Taekwondo, Anouar Boukharsa, qui avait quitté le Maroc pour rejoindre clandestinement l’Espagne, a fait des révélations gravissimes.