CAN 2019: soupçons de trucage autour d’un match

Le Zimbabwe et la RDC sont au cœur d’un présumé scandale de trucage de match lors de la Coupe d’Afrique des Nations après la défaite des Warriors sur le score de 4 à 0.

La publication zimbabwéenne The Herald cite des informations selon lesquelles la RD Congo pourrait être exclue du tournoi pour avoir tenté d’influencer le résultat du match contre le Zimbabwe tenu le 30 juin.

Et d’ajouter que le riche propriétaire et homme politique du TP Mazembe, Moise Katumbi, serait impliqué dans un complot visant à persuader le gardien zimbabwéen Elvis Chipezeze de “sous-performer” face à la RD Congo.

Selon la même source, “une importante somme d’argent devait être transférée vers le compte du gardien de but zimbabwéen, mais la transaction n’a pas été finalisée après qu’une banque égyptienne a refusé de gérer ce transfert”.

Un comité d’urgence de la CAF serait actuellement en train d’enquêter sur cette affaire. Si ces allégations s’avèrent véridiques, le comité pourrait bannir la RDC de la CAN  pendant trois ans, tout en lui infligeant une lourde amende.

A.K.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF

La CAF a proposé aux quatre clubs qui ont atteint le dernier carré de la Ligue des champions, à savoir le Wydad, le Raja, Al Ahly et Zamalek, de jouer les demi-finales sur un seul match et sur terrain neutre.