CAN 2019: la CAF réagit aux soupçons de match truqué

Alors que les presses malgache et zimbabwéenne annonçaient qu’une enquête serait ouverte par la CAF au sujet d’un présumé trucage d’un match de la CAN, l’instance a balayé ces rumeurs d’un revers de main, lors d’une conférence de presse tenue par le SG, Karim Haji.

“La CAF n’a aucun soupçon et n’a reçu aucune correspondance. L’instance donne une importance primordiale à la transparence. S’il s’avère qu’il y avait des infractions lors du match en question (Zimbabwe-RDC), ou pour n’importe quel autre match, la CAF va intervenir”, a-t-il laissé entendre.

Rappelons que la publication zimbabwéenne The Herald avait cité des informations selon lesquelles la RD Congo pourrait être exclue du tournoi pour avoir tenté d’influencer le résultat du match contre le Zimbabwe tenu le 30 juin.

Et d’ajouter que le riche propriétaire et homme politique du TP Mazembe, Moise Katumbi, serait impliqué dans un complot visant à persuader le gardien zimbabwéen Elvis Chipezeze de “sous-performer” face à la RD Congo.

Selon la même source, “une importante somme d’argent devait être transférée vers le compte du gardien de but zimbabwéen, mais la transaction n’a pas été finalisée après qu’une banque égyptienne a refusé de gérer ce transfert”.

A.K.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF

La CAF a proposé aux quatre clubs qui ont atteint le dernier carré de la Ligue des champions, à savoir le Wydad, le Raja, Al Ahly et Zamalek, de jouer les demi-finales sur un seul match et sur terrain neutre.