CAF: ce que Ahmad Ahmad a demandé à la FIFA

Le Président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, a proposé au Comité Exécutif de l’institution, réuni mercredi au Caire, de solliciter l’expertise de la FIFA afin d’évaluer la situation actuelle au sein de la confédération et de contribuer à l’accélération du processus de mise en œuvre des réformes en cours, destiné à assurer à la CAF un fonctionnement de manière transparente, efficace et selon les standards de gouvernance les plus élevés.

Un communiqué de la CAF lu par le secrétaire général de la CAF lors d’une conférence de presse organisée jeudi dans la capitale égyptienne souligne que la proposition du Président a été approuvée à l’unanimité par les membres du Comité Exécutif.

Dans le cadre de ce processus, il est prévu qu’un audit général de la CAF soit mené dans les plus brefs délais par la FIFA et la CAF.

A la lumière de ce qui précède, la CAF et la FIFA ont décidé de nommer, d’un commun accord, la Secrétaire Générale de la FIFA, Fatma Samoura, en tant que «Déléguée-Générale de la FIFA pour l’Afrique» pour une période de 6 mois, à compter du 1er août 2019 jusqu’au 31 janvier 2020, renouvelable avec l’accord préalable des deux organisations, ajoute le communiqué.

Samoura sera assistée dans l’exercice de ses fonctions, d’un groupe d’experts qui travaillera en étroite collaboration avec le Président Ahmad et son équipe sur un certain nombre de thèmes, dont la supervision de la gestion opérationnelle de la CAF, y compris les procédures administratives et de gouvernance, l’organisation efficace et professionnelle de toutes les compétitions de la CAF, et la croissance et le développement du football dans tous les pays et régions de la CAF.

Samoura continuera pendant la durée de son mandat à la CAF à assurer son rôle de Secrétaire Générale de la FIFA, et pourra déléguer ses fonctions au sein de l’administration de la FIFA, en conformité avec les règlements internes pertinents et applicables.

Le Bureau du Conseil de la FIFA a approuvé cette mesure temporaire et exceptionnelle, souligne le communiqué.

La FIFA et la CAF ont exprimé leur détermination à travailler étroitement pour servir au mieux les intérêts des associations membres africaines, afin d’apporter stabilité, sérénité, professionnalisme et développement effectif du football sur le continent africain, dont la passion pour le football n’est plus à démontrer.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

La riposte du patron de la FIFA contre le racisme

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, s'est montré intransigeant, jeudi, face au racisme dans les stades, en préconisant une interdiction totale des supporters xénophobes dans les stades, trois jours après des incidents ayant émaillé le match Bulgarie-Angleterre.