CAF: Ahmad Ahmad répond aux graves accusations

Accusé de corruption et de harcèlement sexuel sur des employées de la Confédération africaine de football (CAF) par Amr Fahmy, l’ex-secrétaire général de l’instance, Ahmad Ahmad, est sorti du silence dans interview accordée à nos confrères de Jeune Afrique.

“Fahmy a fait pression sur des employées égyptiennes, afin de leur faire dire qu’elles étaient harcelées, ce qu’elles ont refusé de faire” a affirmé le Malgache.

Pour ce qui est des accusations de détournement de fonds de l’instance continentale, Ahmad Ahmad a souligné que  “toutes les décisions sont prises de manière collégiale”. Et d’ajouter: “Je ne suis pas habilité à décider tout seul. L’achat des voitures ? Nous avons estimé que louer systématiquement des véhicules revenait très cher, d’où la décision d’en acquérir”.

Par ailleurs, le patron de la CAF a évoqué les raisons du limogeage d’Amr Fahmy. “Je tiens d’abord à préciser que, contrairement à ce que j’ai pu lire ou entendre, Amr Fahmy ne quitte pas la CAF après un accord à l’amiable, mais il s’agit bien d’une révocation. Et que la décision de se séparer de lui avait été prise depuis plusieurs mois. Il avait connu des problèmes de santé, et c’est pour cela que nous avions décidé d’attendre. Nous avons des dossiers sur lui. C’est pour cela que nous avions décidé de ne pas le conserver “.

A.K.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

CAN Futsal 2020: l’Algérie menace de boycotter la réunion de la CAF à Laâyoune

La Fédération algérienne de football (FAF) a menacé de ne pas prendre part aux festivités du 63ème anniversaire de la CAF, qui sera tenue le 8 février à Laâyoune en marge de la réunion du comité exécutif de l’instance.