Botola: prison ferme pour outrage au drapeau national

Après avoir été disculpés, les supporters du Hassania d’Agadir, accusés d’outrage au drapeau national, seront bel et bien derrière les barreaux.

La Cour d’appel de la ville a décidé de condamner quatre supporters du Hassania à 6 mois de prison ferme, rapporte Assabah dans son édition du mercredi 10 janvier. Ils avaient brandi des drapeaux espagnols lors de la rencontre qui a opposé le HUSA à l’OCK, fin septembre.

C’est une décision inattendue pour ces derniers qui devaient être libérés. Le tribunal de première instance d’Agadir les a disculpés en octobre, mais la Cour d’appel vient de trancher.

Pour rappel, dans le même contexte, une vingtaine de jeunes supporters marocains, dont la moitié sont des mineurs, étaient accusés d’avoir participé aux violentes émeutes qui se sont déroulés après la défaite du MAT face au KACM. Ces faits coïncidaient avec la mort et l’enterrement d’une étudiante de 22 ans, Hayat Belkacem en l’occurrence, victime de balles tirées par la Marine Royale au large de Sebta sur un bateau clandestin qui tentait de rejoindre les côtes espagnoles.

Certains manifestants, lors de ces évènements à la sortie du stade  avaient brandi des drapeaux espagnols et crié ‘’viva Espana’’, ce qui avait conduit certains d’entre eux à être appréhendés. Ils étaient poursuivis pour “outrage au drapeau national”, “destruction de biens publics et privés” et “manifestation non autorisée”.

K.B.

Suggestions d’articles

Le boxeur Mohamed Rabii écope d’une peine de prison avec sursis

Mohamed Rabii est dans de sales draps.