Badr Hari s’est finalement livré à la justice hollandaise

Après que la Haute Cour des Pays-Bas a confirmé la condamnation du champion mondial de Kick Boxing, Badr Hari, celui-ci se trouvait au Maroc où il était en convalescence à cause de la fracture de son bras contre Rico Verhoeven. Ses avocats lui ont conseillé de reconnaître le verdict et de se plier à la décision de la justice.

Après quelques semaines passées entre Kénitra, sa ville natale, et Marrakech, le champion a finalement rejoint Amsterdam et s’est livré à la justice et il est actuellement sous les verrous.

Il devra purger un reliquat de peine de sept mois, selon des médias hollandais spécialisés en Kick Boxing qui rapportent la dernière décision du juge chargé du dossier. Condamné initialement à deux années de prison pour agression sur un homme d’affaires, lors d’une rixe dans une discothèque, Badr Hari a déjà séjourné dix mois en prison en 2016.

Il avait auparavant demandé à être placé dans une cellule loin des autres détenus. Et lorsqu’on sait que les Pays-Bas commencent à louer les cellules des prisons pour les jeunes touristes européens, faute de détenus et pour amortir les charges, on imagine aisément les conditions de détention qui seront réservées au champion.

En tout cas, Badr Hari devra dorénavant se maîtriser beaucoup plus pour préserver son image.

Eric Febvre


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page