Badou Zaki exige des garanties avant la résiliation de son contrat avec la FRMF

Badou Zaki, ex-entraineur des Lions de l’Atlas, limogé par la Fédération royale marocaine du football (FRMF) le 10 février 2016 après vingt mois à la tête de l’équipe nationale, a demandé des garanties avant la résiliation de manière officielle de son contrat. Il devrait prendre en charge de nouvelles fonctions de superviseur général des équipes nationales.

L’info est rapportée par le quotidien arabophone Al Akhbar dans son édition du lundi 7 mars 2016.
Citant une source à la FRMF, Al Akhbar rapporte que Zaki s’est réuni avec Saïd Naciri, président la ligue nationale de football professionnel  qui l’aurait convaincu d’accepter le nouveau poste qui lui est proposé. La même source ajoute que Zaki signera un nouveau contrat avec un salaire mensuel de 50 millions de centimes à condition qu’il perçoive une enveloppe de 150 millions de centimes qui constituent trois mois de salaires, et ce afin de résilier son contrat avec la fédération.
Le quotidien ajoute que Naciri a réussi à persuader Zaki de ne pas percevoir la prime de qualification pour la CAN (Coupe d’Afrique des nations).
Par ailleurs la même source fédérale a indiqué à Al Akhbar que le poste de superviseur général proposé à Zaki  constitue un « cadeau » de la part de la FRMF pour éviter une sortie médiatique de l’ex coach national, sortie qui pourrait accentuer les tensions, mais aussi pour toute problématique juridique relative au nouvel entraineur de l’équipe national, Hervé Renard.
Last but not least et toujours selon Al Akhbar, Badou Zaki aura une réunion ce mardi 8 mars avec le président de la FRMF, Faouzi Lakjaa et Saïd Naciri pour la résiliation officielle du contrat.
Par ailleurs, on rapporte que Zaki annulera la conférence de presse quant à sa désignation au poste de superviseur général des équipes nationales pour éviter les questions qui fâchent et notamment sur sa décision de  ne pas accepter le nouveau poste tant qu’il n’a reçu tous ses émoluments.
Entretemps, le site goud.ma a démenti en milieu de journée de ce lundi toutes les informations rapportées par Al Akhabar citant aussi une source fédérale affirmant que Zaki a bien reçu officiellement un courrier de la FRMF l’informant de la résiliation de son contrat  et le paiement de trois mois de salaire. Au sujet du nouveau poste proposé à Zaki, la même source  précise que rien n’a été proposé à l’ex entraineur sauf « faire partie de l’administration technique » au même titre que Fathi Jamel et Mustapha Madih  sous la supervision de Nacer Larguet avec un salaire de 15 millions de centimes au cas où Zaki accepte l’offre.
Affaire ou feuilleton à suivre!


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page