Après avoir accusé le Maroc, les Tunisiens décident le boycott

La Fédération tunisienne de football a décidé de boycotter l’Assemblée générale de la CAF prévue le 18 juillet au Caire, a annoncé l’instance dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

Et d’ajouter que la Fédération tunisienne a informé la CAF et la FIFA qu’aucun de ses membres ne sera présent lors de cette Assemblée générale.

Si l’instance dirigeante du football tunisien n’a toujours pas dévoilé les raisons de ce “boycott”, tout laisse croire que le motif de cette décision est la non comptabilisation d’un penalty pour la Tunisie, après recours à la VAR, lors des demi-finales de la CAN 2019.

À quelques minutes de la fin, l’arbitre, Bamlak Tessema, avait sifflé un penalty en faveur de la Tunisie, menée au score 1-0, après que le ballon a touché la main d’un défenseur sénégalais dans la surface de réparation. Alors que tout le monde pensait que les Aigles de Carthage allaient égaliser, Tessema a été sollicité par l’arbitre de la VAR pour revoir la séquence. L’Éthiopien a fini par annuler sa décision, considérant que la faute était involontaire.

Rappelons que les médias Tunisiens accusent la Confédération africaine de football et la Fédération royale marocaine de football d’avoir comploté contre la Tunisie. Ils considèrent, en effet, que les deux instances ont fait preuve de complicité afin d’éliminer la Tunisie des demi-finales de la CAN.

Le journaliste tunisien Razi Kenzoui a déclaré que la désignation du Marocain Redouane Jayid comme arbitre de la VAR est injuste. Les Tunisiens croient que Jayid était aux commandes, alors qu’il n’était qu’assistant de l’arbitre principal de la VAR, le Français Pierre Melo.

Kenzoui a rappelé que les relations sont tendues entre les fédérations des deux pays, après la finale controversée de la Ligue des Champions entre le WAC et l’EST. Le porte-parole de la fédération tunisienne a également déclaré que Redouane et le reste du personnel de la VAR avaient influencé la décision de l’arbitre. Plusieurs internautes tunisiens ont été du même avis et n’ont pas manqué de critiquer l’arbitre marocain.

A.K.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Alain Giresse n’est plus le sélectionneur de la Tunisie

La Fédération tunisienne de football (FTF) a annoncé, mercredi, sur sa page officielle facebook, qu'elle a résilié le contrat du sélectionneur national, Alain Giresse, «à l'amiable».