Aouita: « voici pourquoi j’ai abandonné deux athlètes à Bruxelles » (Vidéo)

Le directeur technique (DTN) de la Fédération Royale marocaine d’athlétisme (FRMA) Saïd Aouita a répondu aux accusations des deux athlètes Salah Chibani et Badr Jellaoui qui participaient au projet du « Champion olympique ». Il y a quelques mois, ils avaient annoncé à la presse que l’ancien champion olympique les avait abandonnés après les avoir formés et transformés en athlètes internationaux.

Dans une interview accordée à Le Site Info, Aouita est revenu sur cette affaire et a tenu à livrer sa version de l’histoire. Il a reconnu, en effet, avoir écarté les deux athlètes du projet du « Champion olympique » après une année de formation entre Fès et Agadir. «Après 12 mois d’entraînement, on est parti en Turquie pour entamer un stage de préparation dans une région située à 2400 m d’altitude. On s’est rendu par la suite en Belgique où ils devaient participer à sept courses. Ils ont en fait deux avant de m’annoncer qu’ils allaient rentrer au Maroc», a affirmé Aouita.

Ce dernier leur a annoncé, à ce moment-là, qu’ils seront définitivement écartés du projet s’ils ne changent pas d’avis. «Je les ai avisés avant de prendre ma décision. D’ailleurs, je sais pourquoi ils voulaient rentrer au Maroc mais je préfère ne rien dire», a souligné Aouita.».

Et d’ajouter que les deux athlètes ont réussi à battre leur propre record des 800 et 1500 m, le premier aux Emirats Arabes Unis et le second en Belgique. Aouita a tout de même confié que ces résultats n’étaient pas à la hauteur de ses attentes par rapport à ce projet. En parallèle, a-t-il ajouté, d’autres athlètes du projet ont fait de meilleures prestations pendant les courses. «Je me suis rendu compte par la suite que ces deux personnes n’étaient pas les meilleures de la liste et ne faisaient même pas partie du top 3. J’ai donc constaté qu’ils n’avaient pas leur place dans mon projet», a tranché l’ancien athlète.

Pour lui, tout était clair depuis leur intégration. «Je forme des champions. Je n’ai pas besoin d’athlètes professionnels qui me donneront de modestes résultats par la suite. D’ailleurs, je les aurai écartés du projet même s’ils avaient battu le record de Guerrouj. Et j’ai mes raisons», a conclu l’athlète.

A.D.

 




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page