Abderrazak Hamedallah loin d’être au bout de ses peines (PHOTO)

L’international marocain Abderrazak Hamed Allah risque de prendre cher dans le litige qui le lie à son ancien club. Ce dernier serait dans le collimateur de la FIFA, qui risque de le sanctionner lourdement. Détails.

Récemment condamné à une suspension de 4 mois (à partir du 2 août 2022) et à verser une amende de 300.000 riyals saoudiens (près de 830.000dh), l’avant-centre marocain Abderrazak Hamedallah , devrait subir le « courroux » de la FIFA cette fois.

Selon l’expert en droit international du Sport, Ahmad Alamir, la sévérité des sanctions émises par la Fédération Saoudienne de Football (SAFF) serait moins important que celles de la FIFA.

Sur son compte Twitter, Alamir a indiqué : « certains disent que le verdict dans le litige liant Al-Nasr au joueur est minime. Mais ils oublient qu’il y a une autre affaire devant l’instance de résolution des différents internationaux. Le joueur devrait s’attendre à une suspension, sans parler de l’interdiction de son club pendant deux saisons ».

Pour rappel, les dirigeants d’Al-Nasr avaient accusé le joueur de vouloir truquer le résultat des classico entre les deux clubs, en plus de créer la zizanie au sein de l’équipe, afin de faciliter son départ de l’équipe. L’Ittihad avait déposé une plainte dans laquelle il indique que l’accès à ces enregistrements est illégal. L’Ittihad FC, a été interdit de recrutement pour le prochain mercato hivernal, en plus de payer une amende de 500.000 riyals (1,3 million de dirhams).

Rappelons que Hamdallah et l’Ittihad peuvent faire appel auprès de la SAFF. Affaire à suivre.

A.O.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page