Et si on allait au Nicaragua pour les vacances? (photos)

 

En ce mois d’août bien entamé, Le Site Info propose à quelques retardataires privilégiés qui peuvent voyager une destination inhabituelle pour les Christophe Colomb marocains: le Nicaragua.

Deux choses sont sûres, pour aller au Nicaragua pas besoin de visa et encore moins d’une somme exorbitante, alors que le pays est très éloigné, pour y passer les plus belles de vos vacances !

Ce beau pays situé entre le Costa Rica et Honduras est une destination qui promet aventures, bons moments avec la population fort sympathique et des activités qui pourraient satisfaire les fans de farniente et de sensations fortes.

L’Amérique latine a un charme qui malheureusement n’attire pas la catégorie des Marocains qui s’offrent des voyages à l’étranger. Si la RAM a commencé à lancer des vols plus ou moins réguliers vers le Brésil, le reste du continent sud-américain reste à ce jour inconnu de la plupart des Marocains.

L’une des caractéristiques du Nicaragua est que ce n’est pas une destination de masse. Si vous avez des problèmes d’agoraphobie touristique, ce pays est fait pour vous ! Ses petites villes colorées, ses ruelles étroites et ses maisons qui ressemblent à des œuvres d’art, vous ne pourrez pas vous empêcher de vous y arrêter et de prendre des dizaines de clichés pour éterniser ces moments magiques.

Les régions touristiques du Nicaragua sont toutes d’une beauté unique, chacune a son charme et reflète l’histoire de la colonisation espagnole. Commençons par Matagalpa, réputée par son café. Cette région montagneuse est l’endroit idéal pour tous ceux qui ne supportent plus la chaleur suffocante du Maroc. La ville offre des vues splendides sur les montagnes autour d’un bon café du pays. S’y perdre pour quelques jours en vaut la peine.

Si vous aimez la fête ou si vous êtes passionné d’architecture, alors on vous recommande la ville de Léon qui compte de nombreux  musées et des églises plus belles les unes que les autres. Elle est aussi connue pour être une ville d’étudiants, alors si vous êtes nostalgiques de vos belles années universitaires, Léon est votre destination. Elle offre aussi de nombreux programmes pour les amateurs de volcans et de randonnées : de la descente en luge sur le gravier noir d’un volcan jusqu’aux expéditions de plusieurs jours pour dormir au sommet des volcans, il y en a pour tous les goûts.

Notre troisième choix se porte sur la belle ville de Granada. La place centrale de cette ville agrémentée de la magie de ses calèches est unique au monde. Dans les ruelles piétonnes, vous pourrez vous arrêter dans des restaurants, tous plus attrayants les uns que les autres. Cette partie de la ville est la seule où on vous recommande de faire attention à votre budget, car c’est la partie la plus touristique et fréquentée du pays.

La République du Nicaragua se distingue aussi par sa nature belle à couper le souffle : plages, volcans et réserves naturelles sont au programme, surtout dans les régions d’Ometepe, Rio San Juan, et sur les îles de Corn Island.

Côté gastronomie, soyons honnêtes. La quasi totalité de la nourriture locale est frite. La plupart des Nicaraguayens essayent avant tout de se nourrir abondamment le mieux possible au meilleur prix.

Commençons par les incontournables et fameuses nacatamales. Il s’agit d’une pâte de maïs fourrée de poulet, de tomates, de riz, de pommes de terre, de poivrons, d’ail et d’oignons. Le tout enrobé dans une feuille de bananier pliée comme un petit paquet et cuite à la vapeur.

Pour les amateurs de viande, le Vaho et l’Indio Vejo sont d’excellentes alternatives aux tajines gras mais succulents.

Pour les plus pressés et gourmands, il faut absolument déguster les quesillos, des tortillas au fromage coulant avec des oignons grillés, généralement accompagnées de la tista, une boisson locale de maïs et de cacao grillés.

Il existe aussi au Nicaragua trois spécialités de bananes : les tostones, tranches de bananes plantain deux fois frites et parfois recouvertes de fromage fondu ; les tajadas, sortes de chips à la banane et les maduros dont les bananes sont plus moelleuses.

Le Nicaragua est un pays spécialement pas cher par rapport à ses voisins. Si vous voulez vivre l’aventure jusqu’au bout, privilégiez les transports en commun pour économiser et découvrez les maisons d’hôtes et les auberges qui vous permettront un séjour plus authentique à des prix très raisonnables.

En ce qui concerne les contraintes administratives, un visa n’est pas nécessaire et tous les touristes du monde payent seulement 10 USD (environs 97 dirhams) pour une période de 3 mois. Le budget moyen du séjour est estimé à 22.500 dirhams pour une durée de 15 jours. Il existe plusieurs vols entre Casablanca et Managua, avec des escales à Madrid, Paris ou Miami. Alors convaincus ? Qu’attendez-vous pour réserver votre billet pour le Nicaragua ?

Matar Bensalmia et Mehdi Demni



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page