Vers une nouvelle impulsion des relations maroco-japonaises

Le président de l’Association d’amitié parlementaire Japon-Maroc, Hirofumi Nakasone a indiqué, lundi à Rabat, que le climat des affaires au Maroc est stimulant et encourage les entreprises japonaises à investir dans le Royaume.

Lors d’entretiens avec le premier vice-président de la Chambre des conseillers, Abdessamad Kayouh, Nakasone, ancien ministre des Affaires étrangères, a mis en avant le progrès économique que connait le Maroc, notamment dans les énergies renouvelables.

Selon un communiqué de la Chambre des conseillers, le responsable japonais, en visite au Maroc à la tête d’une délégation parlementaire, a plaidé pour le renforcement de la coopération parlementaire à travers des programmes concrets destinés à hisser les relations bilatérales au niveau des attentes des deux pays et peuples amis, saluant la profondeur des liens historiques solides entre la Famille Royale du Maroc et la Famille Impériale japonaise.

Pour sa part, Kayouh a exprimé le souhait de voir cette visite donner une nouvelle impulsion aux relations maroco-japonaises fondées sur l’amitié, l’estime réciproque, la coopération constructive et la solidarité agissante et puisant sa force des liens remarquables et indéfectibles entre le roi Mohammed VI et l’Empereur du Japon.

Kayouh a également souligné l’importante présence économique du Japon au Maroc et sur les plans régional et international, ainsi que les opportunités qu’offre la position géo-stratégique des deux pays en terme de consolidation et d’optimisation de leur partenariat, pour servir leurs intérêts communs.

Il a également exposé la particularité de l’expérience et de la composition de la Chambre des conseillers sous la nouvelle constitution du Royaume, appelant au renforcement de la coopération institutionnelle parlementaire à travers des projets, des visions et des programmes d’action concrets, l’échange d’expériences, le partage d’expertises et l’intensification de la coordination et de la concertation au sein des différents forums parlementaires régionaux et internationaux.

De même, Kayouh a exprimé la considération de la Chambre des conseillers pour la position indéfectible du Japon concernant la question du Sahara marocain et son soutien aux efforts du Royaume pour aboutir à une solution définitive, pacifique et juste au conflit artificiel autour des provinces du Sud dans le cadre de la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale du Maroc.

Pour sa part, le troisième vice-président de la Chambre, Hamid Kouskous a passé en revue la dynamique politique, économique et en matière des droits de l’Homme que connait le Maroc sous la conduite éclairée de Mohammed VI et qui a permis d’instaurer les bases de son développement et de consolider sa stabilité.

Il a également souligné le rôle central que joue le Maroc dans la région, à travers ses efforts en matière de lutte contre le terrorisme, l’extrémisme, le crime organisé, l’immigration clandestine et les changements climatiques.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a écrit au président du Chili

Le Souverain saisit cette occasion pour exprimer sa profonde satisfaction des relations d'amitié solides unissant le Royaume du Maroc et la République du Chili