Vacance du Parlement: Omar Balafrej appelle Abdelouahed Radi à la rescousse

Après un large débat concernant l’indépendance du pouvoir législatif à l’égard du pouvoir exécutif, laquelle est consacrée par la constitution, le sujet de la vacance de la chambre des représentants revient sur la scène politique. Et c’est Omar Balafrej, le député de la fédération de la gauche démocratique qui veut dénouer cette situation ubuesque prenant l’initiative d’appeler le doyen des députés, Abdelouahed Radi, pour qu’il convoque une séance de la chambre, en vertu du règlement intérieur, en vue d’élire le président et les structures.

« Rien n’empêche de restructurer la chambre des représentants, puisque ni la constitution ni le règlement intérieur ne l’interdisent », martèle Balafrej.

Pour lui, comme pour plusieurs politologues, la chambre des représentant ne doit pas être assujettie au pouvoir exécutif, ni subir le retard que connaît le processus de formation du gouvernement. D’ailleurs, « dans beaucoup de pays démocratiques, le parlement fonctionne alors que le gouvernement n’est pas encore formé », a-t-il déclaré à Al Ahdath Al Maghribia.

A rappeler que Abdelouhed Radi est le plus vieux député au monde, puisqu’il a été élu, déjà, en 1963 au premier parlement marocain après l’indépendance.

Mehdi Demni


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page