USFP: Lachgar veut sauver le parti

L’Union socialiste des forces populaires (USFP) est en train d’élaborer un projet politique et organisationnel novateur, afin de renforcer la réconciliation entre ses différents membres et composantes, rétablir l’équilibre sur la scène politique nationale et se préparer aux échéances de 2021, a indiqué, vendredi soir à Fkih Ben Saleh, le premier secrétaire du parti, Driss Lachgar.

Dans une allocution lors d’une rencontre organisée par le secrétariat provincial du parti sous le thème “l’USFP: Etat des lieux et enjeux de l’avenir” Lachgar a souligné que le 60ème anniversaire de la création du parti, qui sera célébrée cette année, sera une occasion historique pour renforcer l’unité et la réconciliation entre les différentes composantes de l’USFP.

Des avancées notables ont été réalisées dans ce sens, a-t-il noté, expliquant que “des invitations seront envoyées à tous les anciens dirigeants, dont les membres des bureaux politiques et des Conseils nationaux, ainsi que tous les anciens responsables et parlementaires, y compris les vétérans du parti depuis l’Union nationale des forces populaires et jusqu’à aujourd’hui”.

Ce projet se base, selon lui, sur le développement du programme politique du parti, l’élaboration et l’approfondissement des visions et propositions relatives au développement afin de résoudre les problématiques rencontrées et les défis auxquels fait face le Maroc, dans un contexte régional et international compliqué.

De plus, ce projet politique et organisationnel vise à favoriser une forte implication dans la préparation des prochaines échéances, a-t-il ajouté, soulignant que pour le parti, “le lancement de ce projet ne relève pas d’un petit enjeu partisan, ni d’un luxe intellectuel, mais il s’agit d’un pas vers l’avenir, avec pour but de dépasser la polarisation politique, rétablir l’équilibre sur la scène politique nationale, protéger le multipartisme et promouvoir l’action politique responsable”.

Rappelant que le Maroc connaît des réformes politiques et économiques importantes, qui se sont traduites par le lancement de plusieurs chantiers dans différents domaines, Lachgar a exhorté le gouvernement à accorder une importance majeure à la dimension sociale (emploi, santé et éducation) et à en faire une priorité des politiques publiques et des budgets sectoriels.

Par ailleurs, le premier secrétaire général de l’USFP a mis en garde, en évoquant la scène géopolitique régionale et internationale, contre les effets de la montée des “forces conservatrices, de l’extrême droite, du populisme et du chauvinisme” et de la régression des partis socialistes, sur la situation des migrants, dont 5 millions de Marocains.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un député USFPiste flingue un restaurant de M’diq

Chefchaouen, Tanger, Tétouan, Martil, M'diq et Fnidek ont de quoi séduire les estivants des villes intérieures grâce à leurs nombreux atouts. Mais...