Une importante réunion se tiendra prochainement à Laâyoune (Bourita)

Une réunion des ministres des Affaires étrangères du Maroc et de douze pays du Pacifique se tiendra le 22 février à Laâyoune, a annoncé vendredi le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Cette importante réunion s’inscrit dans le cadre de la forte dynamique que connait la question du Sahara et qui s’est traduite durant les derniers mois par un soutien plus affirmé à la marocanité du Sahara et à la proposition d’autonomie présentée par le Royaume, a affirmé le ministre lors d’un point de presse avec son homologue gabonais, Alain-Claude Bilie-By-Nzen, à l’occasion de l’inauguration du consulat général de la République du Gabon à Laâyoune.

Il a ajouté que cette réunion, qui va débattre des différents aspects de la coopération entre le Royaume et les pays du Pacifique, “est le début de la consécration de cette réalité diplomatique” marquée par l’ouverture de plusieurs consulats de pays étrangers à Laâyoune et Dakhla.

Le consulat du Gabon est en effet la troisième représentation diplomatique ouverte à Laâyoune après le consulat honoraire de Côte d’Ivoire, ouvert en juin dernier, et le consulat général de l’Union des Comores, qui a commencé à offrir ses services en décembre.

La ville de Dakhla accueille, elle aussi, les consulats généraux de la Gambie et de la Guinée.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger avait fait savoir en décembre dernier que la ville de Laâyoune connaîtra une “intense” activité diplomatique” durant les prochains mois, en accueillant plusieurs échéances diplomatiques de grande importance.

Outre la réunion des ministres des Affaires étrangères du Maroc et des pays du Pacifique, Bourita a ajouté que Laâyoune accueillera plusieurs réunions de commissions mixtes entre le Royaume et certains pays étrangers.

M.F. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

DGSN: coup de filet de la PJ de Laâyoune

Le mis en cause principal a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent.