Un journal mexicain met à nu la propagande polisarienne

Le front séparatiste du polisario recourt à la désinformation à outrance pour s’attirer la “sympathie” et tenter de masquer ses crimes en série, écrit le journal mexicain Via Global.

Dans un article intitulé “le mirage médiatique du polisario”, le quotidien met à nu la grotesque propagande algéro-polisarienne qui s’évertue à travestir les vérités historiques dans l’espoir d’attirer le soutien à une cause perdue. Complètement dépassés par les succès diplomatiques successifs du Maroc, le front séparatiste, et son parrain, dans un acte de désespoir, montent une campagne de toutes pièces, faite de contrevérités sur le conflit artificiel autour du Sahara marocain, relève la publication qui rappelle que la réalité se mesure bien à l’aune des vérités historiques et de la réalité sur le terrain et non sous le prisme de la spéculation.

Le journal mexicain affirme, par ailleurs, que la position du Maroc révèle au monde la réalité de ce conflit artificiel que le régime algérien tente d’instrumentaliser pour servir ses propres intérêts et ses velléités expansionnistes.

La proposition marocaine d’autonomie qui jouit d’un soutien sans précédent, y compris de la part de grandes puissances comme les Etats-Unis, demeure l’unique solution pour résoudre ce différend régional, a relevé la même source. Le quotidien mexicain déplore, à cet égard, l’instrumentalisation par le polisario des souffrances et des privations imposées aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf, sur le territoire algérien, pour s’attirer la sympathie et lever des fonds qui servent à l’achat d’armes et à entretenir le train de vie luxueux de ses dirigeants.

Le média cite comme exemple les photos d’enfants en treillis militaires qui étaient présents lors de la récente visite de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, ce qui atteste de l’enrôlement militaire des enfants, l’une des pires formes de violations des droits de l’Homme. Par ailleurs, Via Global a mis en avant la politique d’ouverture adoptée par le Maroc sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, ainsi que les initiatives constantes du Royaume en vue de renforcer la coopération Sud-Sud et favoriser la paix et la stabilité dans la région.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page