Un journal bahreïni épingle les liens entre l’Algérie et le Polisario

Le front polisario n’a été appuyé ni soutenu par aucune partie, sauf l’Algérie, écrit mercredi le journal bahreïni Al Watan.

Dans un article d’opinion, le journal bahreïni affirme que les pays du Golfe arabe ont toujours soutenu les causes justes du Maroc, ce qui a conduit l’Algérie à tenter de nuire à ce rapprochement entre le Royaume et les pays du Golfe, en s’inclinant face à la puissance et l’invasion culturelle iranienne, qui recourt à la culture politique et au terrorisme dans ses desseins visant à déstabiliser le Maroc.

“L’Algérie est devenue une base facilitant la présence iranienne dans la région”, relève le journal, ajoutant que “le soutien de Téhéran aux séparatistes du Polisario a été mis à nu par le Maroc, avec, à l’appui, des preuves démontrant la relation entre le Hezbollah et le Polisario et son implication dans des activités de nature à porter atteinte à la sécurité du Royaume”.

Le Maroc dispose de preuves irréfutables affirmant le financement du Polisario par des dirigeants du Hezbollah outre l’entrainement de membres de ce front séparatiste, ainsi que d’autres arguments qui prouvent que l’ambassade iranienne en Algérie a facilité la rencontre entre des responsables du Hezbollah et ceux du Polisario.

“La coopération entre le Hezbollah et le Polisario ne date pas d’aujourd’hui”, indique la publication, faisant savoir que le Hezbollah avait procédé en 2016 à la mise en place d’”un plan-cadre” destiné à l’appui du front polisario.

“A travers ce plan diabolique, poursuit le journal, des milices du Hezbollah ont entrainé des éléments du polisario, alors que des experts en explosifs et une livraison d’armes ont été dépêchés, dont des missiles SAM-9 et SAM-11”, ajoutant que le monde entier est aujourd’hui au fait de la dangerosité de l’expansion iranienne en Afrique du Nord.

A cet égard, ajoute la publication, deux congressmen américains ont introduit un projet de loi à la Chambre des représentants, dans lequel ils réaffirment la relation qui unit les Etats Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc et condamnent la collusion entre le mouvement séparatiste du polisario et le Hezbollah, ainsi que les visées déstabilisatrices de l’Iran en Afrique du nord et au-delà.

Et de noter que le scénario qui se profile à l’horizon à ce moment est de voir les séparatistes du Polisario combattre dans les rangs des houthis, en contrepartie du soutien qu’ils ont reçu du Hezbollah.

Suggestions d’articles

Le Polisario a été mis hors-jeu sur le plan stratégique (expert)

Le polisario a non seulement subi un revers judiciaire cuisant suite à cette affaire, mais il a également été mis hors-jeu sur le plan stratégique.